Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

4 fois champion de la CEDEAO : Moussa Faye, intraitable à Dakar

De 2013 à 2021, soit pendant quatre éditions du tournoi de la CEDEAO, Moussa Faye est resté maitre dans sa catégorie des 66 kilos.

Il s’est révélé aux Sénégalais lors du Drapeau du chef de l’Etat à Thiès (24-26 mai 2013), en battant celui qui était encore inamovible en équipe nationale, Cheikh Ndiaye de Palmarin en l’occurrence. D’ailleurs, ce dernier, qui avait du mal à digérer sa défaite devant ce même Moussa Faye, avait fait ce fameux geste déplacé qui lui avait valu une suspension par le CNG. Logiquement, Moussa Faye fut convoqué en équipe nationale, pour représenter le Sénégal dans la catégorie des 66 kilos, au Tournoi de la CEDEAO, à Dakar, du 27 au 29 juin de la même année, en lieu et place de Cheikh Ndiaye. Et Moussa Faye de rafler sa première médaille individuelle de la CEDEAO, en battant, en finale de la catégorie, le Burkinabé Doh Frédéric.

L’enfant de Sindia récidivera, toujours à Dakar, en 2015 (9-11 octobre), en dominant, en finale, le Nigérian Zuwerphin Arafa. Moussa Faye va rééditer la même performance en 2017 (12-14 mai) face au Nigérien Alimiyaou Mohamadou ; puis récemment en 2021 (4-6 novembre 2021) en surclassant, en finale de sa catégorie, le Bissau-guinéen Wotna Sangum

Abou NDOUR

Les 4 médailles individuelles de Moussa Faye

2013 (27-29 juin) : bat en finale le Burkinabé Doh Frédéric

2015 (9-11 octobre) : bat le Nigerian Zuwerphin Arafa

2017 (12-14 mai) : bat le Nigérien Alimiyaou Mohamadou

2021 (4-6 novembre 2021) : bat le Bissau-guinéen Wotna Sangum

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un...