Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Le CRG de Kaolack légifère contre les combines et fait cap sur le Drapeau du Chef de l’Etat

Le week-end dernier, dans un gala organisé à Gandiaye, il a été constaté, de façon trop flagrante, des combines entre les différents poids lourds qui étaient inscrits pour ledit gala. Il n’en fallait pas plus pour que le Président du CRG de Kaolack, Mamecor Faye, organise une réunion avec tous les Comités locaux et départementaux, les arbitres, les amateurs et autres acteurs de la lutte pour en discuter. Réunion à l’issue de laquelle « les arbitres ont été très clairement avertis par rapport à ce phénomène des combine », selon Mamecor Faye. « Dorénavant, les lutteurs qui seront reconnus coupables de combine seront sévèrement sanctionnés », poursuit le Président du CRG de Kaolack.

Halte à la fin tardive des galas et cap sur la 25e édition du Drapeau du Chef de l’Etat

« À partir de la saison 2024-2025, les galas qui verront la participation de trois catégories de poids vont démarrer à 19h30 pour se terminer, au plus tard, à 00h. Aussi, il n’y aura plus seulement un combat mais trois plateaux à la fois », explique le premier responsable de la lutte au niveau de la région de Kaolack.

Sur un autre registre, le CRG de Kaolack a déjà mis en place une stratégie pour mieux préparer la prochaine édition du Tournoi doté du Drapeau du Chef de l’Etat. « Nous avons instruit à chaque Comité local de dédier un gala de lutte à la préparation du Drapeau du Chef de l’Etat. Nous voulons nous donner les moyens de notre politique sportive, avant de compter sur de probables soutiens ici et là. »

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un...