Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Yékini a rendu visite à son homonyme, le bébé de Mbaye Yékini

Il y a quelques jours, nous vous annoncions, ici, que le Promoteur Mbaye Yékini avait donné le nom de son nouveau-né à Yakhya Diop dit Yékini. Une nouvelle que celui-ci avait apprise à travers Les Arènes mais qui lui avait fait du baume au cœur.

Voilà comment, ce jeudi 11 mai 2023, vers 10h, Yékini est allé rendre visite à son homonyme, aux Parcelles Assainies. Et Mbaye Yékini, à la fois très ému et honoré, de sortir quelques mots. « J’ai eu trois filles avant lui. Les deux portent le nom de ma maman, l’autre celui de ma sœur. Yakhya est donc mon fils aîné. Et j’ai automatiquement pensé à toi. Je t’ai estimé, je t’estime encore et je t’estimerai toujours, pour l’immensité de la carrière et la personnalité trop forte que tu as incarnée durant toute la carrière de lutteur. Je te suis depuis plusieurs années sans que tu ne l’aies jamais su. J’ai trop de respect et d’estime pour ta personne et ta carrière », lui a lancé le Promoteur.

« Il y en a qui, dès que j’ai mis fin à ma carrière, m’ont tourné le dos. Tu n’en fais pas partie. Et quand ils ont voulu revenir pour une raison ou une autre, j’ai fermé la porte. Je mesure bien la sincérité de l’estime et de l’attachement envers moi. Mais sache que je te le rends infiniment. C’est la première fois que je me déplace avec mon fils Maodo (il le désigne du doigt). Merci pour ce geste de très haute portée, très désintéressé. Désormais, je te considère comme un frère et mes portes te sont ouvertes quand tu veux et pour quelque raison que ce soit. Je suis venu aujourd’hui chez toi. Ce ne sera pas la dernière fois. Que Dieu nous donne longue vie », a répondu l’ancien Empereur des arènes qui a remis une forte enveloppe à l’épouse de Mbaye Yékini, avant de terminer par des prières.

Mais, avant de rentrer dans sa belle voiture pour rentrer, des supporters de tous âges et de tous sexes se sont rués vers Yékini pour le saluer et prendre des images avec lui. Qui disait encore que les grands champions ne meurent jamais ?

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

C’est à un très bon duel qu’on devrait assister dimanche 26 juin 2022, à l’Arène nationale, entre Coly Faye 2 (Thiaroye-sur-mer) et Ada Fass...

A la une

Face à Bombardier, Samedi 1er janvier 2022, Balla Gaye 2 n’a pas fait que perdre un combat. Il a perdu quatre fois. Peu nombreux...

A la une

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un...