Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Abdou Badji, ancien DTN de lutte du Sénégal : « La fatalité est en train de terrasser la lutte »

Il a certes démissionné de son poste de Directeur technique national il y a quelques années. Mais Abdou Badji reste un observateur averti de la lutte et garde son œil d’expert et de connaisseur avisé de la discipline.

« Depuis un certain temps, des combats sont reportés pour cause de blessure d’un lutteur. C’est désolant et frustrant pour toutes les personnes impliquées dans ledit événement, au regard des dépenses consenties et des nuits blanches liées au stress », constate, impuissant, l’ancien Directeur technique national de la lutte du Sénégal. Abdou Badji poursuit pour expliquer que « la préparation d’un Athlète de haut niveau implique toute une équipe de spécialistes aux compétences avérées (Médecin, Diététicien, Physiothérapeute, Préparateur physique, Psychologue, Spécialiste technique de l’activité concernée…) ».

Alors, que faut-il faire pour éviter certains écarts ? « Un plan de préparation est élaboré par le staff en tenant compte des impératifs et exigences de la planification de l’entraînement (une saison, six mois, trois mois, une semaine…) », répond notre interlocuteur. Par conséquent, l’ancien DTN évoque « la nécessité d’avoir une très bonne formation avant de s’investir dans tout. La fatalité est en train de terrasser la lutte avec le fameux Ndogal Yalla (s’en remettre systématiquement à Dieu, ndlr) ». Enfin, Abdou Badji donne la recette pour éviter que de pareilles situations ne se reproduisent. « Vivement que les dirigeants, à tous les niveaux, s’impliquent pour arrêter ce mal qui risque de faire plus de dégâts que la triste pandémie du Covid-19. »

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...