Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Sa Thiès : parcours royal du Feu-follet de l’arène

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un Roi des arènes en puissance.

Il ne s’est pas suffi d’être fils de… ou jeune frère de… Sa Thiès s’est plutôt donné les moyens de se forger un vrai parcours de combattant qui fait de lui l’un des plus grands espoirs de l’arène sénégalaise.

14 victoires en 16 combats : 87% de réussite

Comme son père Double Less, il est doté d’un physique impressionnant. Et comme son grand frère Balla Gaye 2, il a l’habitude de disputer des combats très rapides, en particulier de par sa fougue et son explosivité. En 16 combats déjà, Sa Thiès a enregistré quatorze victoires et a battu des champions comme Zarco, Boy Sèye, Lac Rose, Siteu, Moussa Ndoye. Il n’a jusqu’ici été battu que par Malick Niang et Boy Niang 2, soit un taux de performance de 87%.

2009-2021 : 16 combats en 12 ans

Depuis son baptême du feu, contre Boy Diouf (22 février 2009) jusqu’à son dernier combat, face à Boy Niang 2 (26 juin 2021), Sa Thiès a disputé seize combats en douze ans, soit une moyenne de 1,3 combat par an. Son combat contre Reug Reug, qui vient à peine d’être régularisé par Gaston Mbengue, promet beaucoup.

3 combats, 3 victoires : une 1ère saison remarquable

Les débuts dans l’arène sont révélateurs dans la carrière d’un lutteur. Et le jeune frère du Lion de Guédiawaye est de ceux qui ont effectivement réussi leurs débuts, en impressionnant avec trois victoires en autant de combats : Boy Diouf (22 février 2009), Bombardier Jr (20 juin 2009) et Wouli (26 juillet 2009) ont tour à tour été cognés et battus. Pour une première saison, elle était vraiment remarquable.

16 combats, 16 adversaires différents : Sa Thiès en phase aller

Sa Thiès fait partie de ces lutteurs qui ne connaissent pas encore de revanche. Le Feu-follet de l’école de lutte Double Less a croisé seize lutteurs différents en seize combats.

9 combats sans défaite : mieux que Balla Gaye 2

Si Eumeu Sène avait perdu son tout premier combat en lutte avec frappe, Bombardier avait perdu lors de son 6ème combat tandis que Balla Gaye 2 avait enchainé six victoires avant de perdre lors de son 7ème combat. Sa Thiès a fait mieux en alignant neuf victoires pour ne concéder sa première défaite que lors de son 10ème combat, face à Malick Niang, le 1er mai 2013.

2018-2019, 2019-2020 et 2021-2022 : 3 saisons blanches

Jusqu’à son combat perdu face à Boy Niang 2, le 11 mars 2018, Sa Thiès n’avait jamais consommé de saison blanche. Mais, après cette défaite, très amère du reste, le leader de l’école Double Less va avoir tous les problèmes pour se trouver un adversaire, en 2018-2019. Et, pendant qu’il était très sollicité par les promoteurs, notamment pour se mesurer à Yékini Jr ou Garga Mbossé, le Feu-follet sera victime, comme plusieurs de ses confrères d’ailleurs, de la fin prématurée de la saison 2019-2020, à cause du coronavirus.

Il va quand même affronter et battre Moussa Ndoye, le 26 juin 2021, mais va aussitôt vivre una 3e année blanche (2021-2022). Son combat contre Reug Reug est prévu en février 2023.

Néko Rël, Siteu et Ness : Sa Thiès décime Lansar

En trois combats contre des pensionnaires de l’écurie Lansar, Sa Thiès a obtenu trois victoires. Le premier poulain de Max Mbargane, adversaire du frère de Balla Gaye 2, fut Néko Rël. Il sera battu dans un duel quand même indécis jusqu’au bout, le 11 avril 2010. Suivra ensuite Siteu le 30 juillet 2016. Attendu pour sécher les larmes de ses poulains, Ness va, à son tour, passer à la trappe le 9 avril 2017. Comme quoi, si Lansar a une bête noire parmi les lutteurs, il s’agit bien de Sa Thiès.

Une moyenne de 1mn16s par combat

Sa Thiès a le secret de plier ses combats en un temps record. Même s’il y a eu des exceptions, comme quand il affrontait Boy Ngaye, Néko Rël ou Zarco, le prochain adversaire de Reug Reug est un lutteur explosif. Il a mis 1mn36 pour balayer Jordan, 1mn51s pour souffler sur Lac Rose, 1mn21 pour écraser Siteu et seulement 16s pour manger la Baleine Ness.

Cela lui fait 304 secondes en quatre combats, soit en moyenne 76 secondes (1mn16) par combat. S’il n’est pas le lutteur le plus explosif de l’arène, il en est tout proche.

Seulement 24h en équipe nationale de lutte simple

Beaucoup ne le savent peut-être pas. Mais Sa Thiès a fait 24 heures dans la Tanière de l’équipe nationale. En effet, il avait été convoqué en VSD, dans la catégorie des 86 kilos. Catégorie qu’il devait alors se disputer à Cheikhou Ousmane Sarr. Mais, après seulement le premier jour de regroupement, le vendredi en l’occurrence, il a déclaré devoir rentrer pour prendre ses affaires. Mais depuis, nous renseigne-t-on, il n’est plus revenu pour terminer ce regroupement-là.

Abou NDOUR

Palmarès de Sa Thiès

14 victoires

Boy Diouf (22 février 2009), Bombardier Jr (20 juin 2009), Wouli (26 juillet 2009), Boy Ngaye (9 janvier 2010), Néko Rël (11 avril 2010), Zarco (25 avril 2011), Boy Sèye (15 juillet 2011), Tonnerre (4 avril 2012), Moussa Dioum (8 juillet 2012), Jordan (27 avril 2014), Lac Rose (31 mai 2015), Siteu (30 juillet 2016), Ness (9 avril 2017), Moussa Ndoye (26 juin 2021)

2 défaites

Malick Niang (1er mai 2013), Boy Niang 2 (11 mars 2018

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...