Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Meilleurs espoirs de la saison : Ada Fass en tête, Kaw Gourdin en dauphin…

S’il y a des confirmations, des tops, des déceptions, entre autres éléments de bilan de la défunte saison, il y a aussi des lutteurs dits espoirs qui ont fait parler d’eux.

Et, incontestablement, Ada Fass est le lutteur espoir qui s’est le mieux illustré en 2021-2022. En effet, en plus d’avoir réussi une mobilisation qui dépasse celle de certains VIP, le pensionnaire de l’écurie Fass Benno a obtenu, en 3 combats, 3 victoires très prestigieuses. Il a battu Tapha Mbeur, Diockel et Coly Faye 2. Voilà qui explique certainement que Zarco ait accepté de lui faire face, dans un combat ficelé par Pape Abdou Fall.

Mais, à côté de lui, un autre jeune lutteur, de l’écurie Dalifort, ne cesse de faire ses preuves. En 2021-2022, Kaw Gourdin a également remporté ses trois combats devant Ronaldinho, Baye Mandiaye 2 et Thiatou Daouda Fall. S’il est surclassé par Ada Fass, c’est de par la valeur des adversaires et la capacité de mobilisation, entre autres facteurs clés.

Niagass 2, Guiro Séras, Diekh Diam, TRhiatoiu Montagne, Dougar… ont aussi assuré

D’autres jeunes ont montré aussi que l’arène savait compter sur eux pour assurer la relève. Parmi eux, Niagas 2 de l’école de lutte Cheikh Mbaba qui a remporté ses trois combats face à Gros Fil, Boston 2 et Thiatou Walo ; Guiro Sèras de Door Dooraat qui s’est imposé devant Nokia et Tonnerre 2 ; Diekh Diam de l’école de lutte Doudou Baka Sarr qui a battu Aliou Fat Fat et Milkzo ; Thiatou Montagne de Fass-Ndakaru  qui a dominé Tek Choc et Domou Yoff ; Khérou Ngor 2 de l’Olympique de Ngor qui a surclassé Konia 2 et Paul bou Darou.

Dans ce lot de jeunes espoirs convaincants, il y a aussi Jacob Baldé de l’écurie Falaye Baldé. Il a battu Boy Diobass et Papa Boy Djinné. Lat Dior de l’école de lutte Balla Gaye a battu Joe Lion et Zeum. Dougar de la même école de lutte a été plus fort que 5h du matin et Keul Gui.

D’autres ont disputé un seul combat mais se sont imposés, parfois avec la manière : Batista 2 de Xam Sa Cossan devant Fils de Max, Pokola Baldé de Falaye Baldé devant Dame Soughère 2, Niang bou Ndaw de l’écurie Walo devant Reum et Thiatou Yoff de l’écurie Yoff aux dépens de Youssou Ndour.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...