Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

2 galas en 48h : Boy Faye fait déjà mieux qu’en 2020-2021

En réussissant à remporter ses deux premiers galas, Boy Faye a fait mieux que lors de la défunte saison, 2020-2021.

En 2020-2021, Mouhamed Bousso alias Boy Faye avait été sauvé par le Drapeau du Chef de l’Etat, avec son titre de champion national avec l’équipe de Diourbel. Autrement, ç’aurait été une saison blanche pour le lutteur qui n’avait remporté aucun trophée individuel, dans les galas de lutte.

Cette saison, par contre, celui qui a récemment représenté le Sénégal, dans la catégorie des 120 kilos, au Tournoi de la CEDEAO, démarre très bien. Samedi 4 décembre 2021, en effet, il a remporté le gala de trois millions de Yékini. Sur le million cinq cent mille (1.500.000) en jeu pour les lourds (les poids moyens ont eu 900.000 et les légers 600.000 FCFA), il a gagné 750.000 FCFA. Le lendemain, dimanche, à l’arène Adrien Senghor de Grand Yoff, où le promoteur Doudou Niane avait proposé un million de cachet, il s’est encore imposé en battant, en finale, Birama Diouané alias Simon Niodior. Ici, il est rentré avec une enveloppe de cinq cent mille francs (500.000 FCFA).

C’est dire que, en 48 heures déjà, celui qu’on surnomme Boy Faye a glané deux trophées et encaissé un million deux cent cinquante mille francs (1.250.000 FCFA). Il fait alors mieux qu’en 2020-2021. Dire que la saison est loin d’être terminée.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...