Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

2021-2022 : Le plan secret de Yékini

Si tout se passe comme ils l’ont prévu, Yékini et son label Faata Productions pourraient vivre la plus aboutie de leurs saisons, en lutte sans frappe.

En marge de son premier gala de la saison, en lutte sans frappe, à Yène, le 30 octobre 2021, Yékini avait annoncé son ambition d’organiser dix galas de lutte cette présente saison. Ce gala, parrainé par le Maire de la localité, Gorgui Ciss, avait enregistré la présence de gros dignitaires de la communauté léboue, dont l’ancien ministre des Sports et actuel Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop. Ensuite, la structure de l’ancien Roi des arènes a organisé à Nguéniène, le samedi 13 novembre 2021, toujours avec la même mise de trois millions. Ce jour-là, même s’il y a eu des couacs dans l’organisation, notamment parce que les Forces de l’ordre sont rentrées beaucoup plus tôt que prévu, d’aucuns ont dit qu’ils n’ont jamais vu ce monde dans un gala de Yékini

Le mois de décembre ne sera pas en reste. En effet, tout va commencer par Mbour, le 4 décembre 2021. Deux semaines plus tard, le samedi 18 décembre, Yékini et sa structure seront au terrain Gaal-Gui, à Dakar, toujours avec un gala de trois millions.

Mais, pour son 3e et dernier gala du mois de décembre, Yékini quitte définitivement le territoire national. Il organise un grand gala de lutte au Mali, dans la capitale Bamako, le 25 décembre 2021.

Après une pause pendant la campagne électorale et la CAN de football, Kor Sabel compte revenir pour organiser des galas à Fatick, Kaolack, Ndangane, Dioffior, entre autres localités ciblées. Enfin, comme il l’a annoncé lui-même, Yékini veut terminer sa saison par un gala de dix millions à l’Arène nationale ou, à défaut, une journée de 5 millions à Iba Mar Diop.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...