Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

2021-2022 : Yékini et Diak’s, c’est 16 journées et 78,4 millions en lutte simple

Diak’s et Yékini devaient organiser, le week-end dernier, 23 et 24 Juillet 2022, leurs derniers galas de la présente saison. Mais, à cause de la pluie, ces journées n’ont pu avoir lieu. Alors, les structures Diak’s Wrestlin Production et Faata Production se limiteront, chacune, à 8 journées en 2021-2022.

Yékini et sa structure Faata Production ont organisé 6 galas de 3 millions, 1 de 4 millions (à Bamako) et 1 autre de 5 millions (Ndayane). Ce qui lui fait un total de vingt-sept (27) millions de nos francs.

Quant à Diak’s et son label DWP, ils ont organisé 2 galas de 3 millions, 2 de 5 millions, 1 de 10 millions et 3 de 1 millions. Soit globalement vingt-neuf (29) millions, uniquement pour les mises.

Cependant, qui connait l’organisation d’un gala sait que les dépenses ne se limitent pas seulement aux mises. En effet, entre les 10% qui accompagnent la mise déposée au CNG, la location du stade, les rémunérations des chanteuses et batteurs, la sonorisation, le déjeuner du jour, la sécurité entre autres dépenses, le promoteur met au moins 40% de la mise dans les frais supplémentaires.

Voilà comment, en plus des 56 millions (27 + 29) de mises, Diak’s et Yékini ont dépensé au moins 22.400.000 FCFA, correspondant aux 40% de ladite somme globale.

En définitive, donc, les deux promoteurs réunis ont sorti, au moins, une cagnotte totale de soixante-dix-huit millions quatre cent mille (78.400.000 FCFA). Qui dit mieux ? Dire que ces deux structures sont sur le point d’unir leurs forces pour organiser un gala de 11 millions le 13 Novembre 2022.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...