Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

5 galas en 5 journées : Diak’s s’approprie Iba Mar Diop

Depuis que la saison est ouverte, le patron de Diak’s Wrestling Production est le seul promoteur à avoir organisé toutes les journées à Iba Mar Diop.

Son surnom de Golden Boy de la lutte sans frappe n’est pas usurpé. Le patron de Diak’s Wrestling Production a véritablement pris une certaine avance sur tous les autres, au moins à Dakar. Au stadium Iba Mar Diop, en effet, Diak’s est le seul à avoir organisé toutes les cinq journées de la saison en cours.

L’ « Américain » a commencé le 3 octobre 2021, par un gala de trois millions remporté par Franc devant Boy Faye. Le dimanche suivant, il avait remis ça avec une autre mise de trois millions, dont le jackpot était allé à Mamour Lô, qui avait battu El Hadj Mamadou Faye. Le Golden Boy retrouvait son antre, le 14 novembre, avec une enveloppe de cinq millions. C’était d’ailleurs l’occasion, pour le CNG, d’expérimenter l’application des trois catégories de poids. En poids lourds, Libidor avait battu Toubacouta en finale. Après un détour à Adrien Senghor, le 21 novembre, arriva la 4e journée à Iba Mar Diop, toujours signée Diak’s. C’était le 28 novembre 2021 et une autre mise de cinq millions. Doudou Sané avait dominé Simon Niodior, dans la catégorie des poids lourds. Enfin, la 5e et dernière journée au stadium s’est tenue dimanche 2 janvier 2022. Le patron de Diak’s Production en a profité pour signer une autre révolution avec, pour la première fois, une mise de dix millions sur les lieux. En finale des poids lourds, c’est Ngagne Sène qui a eu le dernier mot devant Georges Sarr dit Poit, de Mar Lothie.

Déjà 26 millions décaissés, seulement à Iba Mar

Avec ces cinq journées, Diak’s a déjà sorti une enveloppe globale de vingt-six millions de nos francs (2 fois 5 millions, 2 fois 3 millions et une fois 10 millions). Ce sont bien les lutteurs qui se frottent les mains.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...