Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

97 journées en 10 ans, fidélité, attitude : Mouniang, une référence s’en est allée

Pour rendre hommage au promoteur Serigne Modou Niang, à sa façon, Les Arènes a choisi de revenir sur l’homme et sur le nombre total de galas qu’il a organisés pendant les dix dernières saisons. Et les combats rapportés ne sont que les combats-leaders de ses journées, les combats préliminaires n’étant pas mentionnés ici.

24 ans de carrière

À l’occasion du combat qui a vu Blindé (Grand Médine) battre Alioune Mbaye Nder (Bène Barack Mbollo), le jeudi 15 mars 2018, au stadium Iba Mar Diop, le promoteur fêtait ses 20 ans dans l’arène. C’est dire qu’il a passé 24 ans à organiser des combats. Ce n’est pas négligeable.

En moyenne 9,7 journées par saison

97 journées pendant ces dix dernières saisons, c’est l’équivalent d’une moyenne de 9,7 journées par saison. Il fallait le faire. Et, même avec la Covid-19 et ses multiples conséquences, il s’est arrangé pour organiser des galas de lutte. Chapeau bas !

Me Wade, lutteurs, annonceurs, compagnons : une fidélité multiforme

Il est rare de voir, dans l’arène, un acteur aussi fidèle que Serigne Modou Niang. Ses relations avec Me Abdoulaye Wade, il les a gardées bien après que l’ancien Président eut quitté le pouvoir. Ce n’est pas donné.

Quand il organise un combat pour un lutteur, la plupart du temps, il remet ça plusieurs fois. C’est le cas de Cartouche, Flikis, Ndiaga Thiam, Modou Awa Tine, Capitaine Dina, Zator, Ziza, Van Damme…

Quand il noue un partenariat avec un sponsor, il continue à l’afficher partout lors de ses journées, même quand celui-ci ne lui donne plus aucun franc.

Il n’a jamais oublié ses compagnons de la première heure. Plusieurs parmi eux sont honorés par des éditions qu’il a pérennisées en les soutenant financièrement chaque fois, lors de ces galas dont ils sont les parrains par reconnaissance.

Imperturbable dans la démarche

Voilà un homme dont personne ni rien ne pouvait perturber la démarche. Quand les promoteurs s’arrachaient certaines affiches, il restait fidèle à sa politique de promotion des jeunes, avec des cachets à sa portée. Quand les promoteurs s’arrachaient Iba Mar ou autre Demba Diop, il n’hésitait pas à migrer vers Yoff, Pikine, Guédiawaye ou Bargny pour tenir ses galas. C’est d’ailleurs qui avait sorti la terminologie de lamb banlieue en étant très régulier dans cette partie de Dakar. Une belle preuve de conviction et de suite logique dans les idées.

Attitude et comportement à retenir

Unanimement ou presque, les acteurs de l’arène sont d’accord pour dire que Serigne Modou Niang était très loin des détails et autres disputes entre collègues ou avec les autres acteurs de la lutte. Il n’a jamais milité dans une association de promoteurs, ne s’est jamais fait d’ennemis dans l’arène, n’a jamais été cité dans une quelconque affaire. Il se limitait à organiser et à disparaitre. Le tout dans une humilité et une approche sans commune mesure.

En un mot comme en mille, Serigne Modou Niang était une référence, un modèle d’humilité et d’efficacité, conscient de ce dont il était capable et déroulait sans problème ses projets. Merci Mouniang. Repose en paix ! Sa guinaw bandang.

Abou NDOUR

Galas de Mouniang les 10 dernières saisons (grands combats)

2022-2023 (en cours) : 2 journées

Boy Mélakh (Dieuf Soga Nek) bat Boy Casa (Tyshinger)

Jackson 2 (Boune Mbollo) bat Lat Dior (Balla Gaye)

2021-2022 : 7 journées

Concorde (Keur Mbaye Fall) bat Balla Lourd (Cheikh Mbaba)

Mbaye Guèye Jr (Double Less) bat Diégane (Rock Energie)

BMW (Bada Dione) bat Sidy Diamagueune (Diamagueune Sicap Mbao)

Drogba (Keur Massar Mbollo) bat Tigre de Somone (Les Tigres)

Petit Baye Fall (Kaay Bakh) bat Iba Mécanicien (Falaye Baldé)

Diaay Doolé (Yeumbeul Mbollo) bat Sa Cadior Jr (Keur Massar Mbollo)

Khadafi Bou Dioffior (Tyshinger) bat Rhinocéros (Thiaroye 44) par disqualification

2020-2021 : 3 journées

Boy Mélakh (Dieuf Soga Nek) bat B52 Jr (Ndiaga Sarr)
Capitaine Dina (Yoff) bat Cheikh Super Diamano (Mor Fadam)

Rambo (Yeumbeul Asecna) bat Boy Casa (Tyshinger)

2019-2020 : 9 journées

BMW (Bada Dione) bat Petit Baboye (Xam Sa Cossan)

Moustique (Djimbori) bat Boy Sine (Rock Energie)

Mory Cargo (Sakku Xam Xam) bat Cheikh Super Diamano (Mor Fadam) par forfait

Petit Kona (Kaay Bakh) bat Diaw 2 (Balla Gaye)

Reum (Yeumbeul Mbollo)) bat Lastander (Niacoulrab)

Kaw Cissé 2 (Dalifort) bat Concorde (Keur Massar Mbollo)

Joe Technique 2 (Keur Mbaye Fall) bat Pape Robot (Yeumbeul Marin)

Petit Baye Fall 1 (Kaay Bakh) bat Saloum 2 (Yeumbeul Marin)

Boursine 2 (Dieuf Soga Nek) bat Dix mille problèmes (Raam Daan)

2018-2019 : 7 journées

Ndiaga Doolé (Ndiaga Sarr) bat Ibou Ndaffa 2 (Kaay Bakh)

Ibou Senghor 2 (Gana Séras) bat Malème Niani (Manga 2)

Ndiaye Tine (Baol Mbollo) bat Alboury (Kaay Bakh)

Alioune Mbaye Nder (Ben Barack Mbollo) bat Maurice Diouf (Sénégambie)

Diarra 2 (Raam Daan) bat Mamaya (Songane Guèye)

Cheikh Super Diamono (Mor Fadam) bat Scorpion (Niacourab)

Flikis (Diamaguène Sicap Mbao) bat Pape Bou Khess (Fass)

2017-2018 : 10 journées

Van Damme (Jaxaay) bat Ziza (Boy Niang)

Zator (Fass Benno) bat Capitaine Dina (Yoff Mbollo)

Blindé (Grand Médine) bat Alioune Mbaye Nder (Bène Barack Mbollo)

Modou Awa Tine (HLM) bat Brise de mer (Door Waar)

Bébé Saloum 2 (Sakku Xam Xam) Bat Général (Mbour Bombardier)

Ndiaga Thiam (Pikine Mbollo) bat Diawdine (Balla Gaye)

Général Bou Mbao (Mor Fadam) bat Maodo Kana (Rock Énergie)

Boy Pambal (Fekké Maci Boolé) bat Soldat (Falaye Baldé)

Boy Diop (Sakku Xam Xam) bat Pape Robot (Yeumbeul Marin)

Jet Lee (Xam Sa Cossan) bat Bara Ndiaye (Fass)

2016-2017 : 7 journées

Mbaye Tine 2 (Mor Fadam) bat Van Damme (Jaxaay)

Diarra 2 (Raam Daan) bat Mame Ndieumbane 2 (Mor Fadam)

Mandela (Mor Fadam) bat Van Damme (Jaxaay Mbollo)

Noiraud (Doudou Baka Sarr) bat Batista (Habib Ndiaye)

Diarra 2 (Raam Daan) bat B52 Jr (Ndiaga Sarr)

Marigot (Thiès Mbollo) bat Bass Tapha Guèye (Fass)

Modou Awa Tine (HLM) bat Ziza (Boy Niang)

2015-2016 : 18 journées

Ziza (Boy Niang) bat Capitaine Dina (Yoff Mbollo)

Zator (Fass Benno) bat Cartouche (Fekké Ma Ci Boolé)

Ma Paul (Fodé Doussouba) bat Kara Doolé (Les Tigres)

Nanou (Keur Massar Mbollo) bat Door Fop ( Gouye Mouride)

Ndiaga Sarr 2 (Mor Fadam) bat Didier (Sakku Xam Xam)

Gouye Gui 2 (Dieuf Soga Nek) bat Gabar Singh 2 (Pape Kane)

Reumz (Ouakam) bat Niagass (Baol Mbollo)

Jules Baldé Jr (Falaye Baldé) bat Flikis (Diamagagueune Sicap Mbao)

Boy Baldé (Sébikotane) bat Aliou Mané 2 (Dieuf Soga Nek)

Eumeu Jr (Mor Fadam) bat Général Bou Malika (Falaye Baldé)

Boy Ndiambour (Lansar) bat Serpent Noir (Lébougui)

Thièck Jr (Pape Diop) bat Zator (Fass Benno)

Boy Nar Fall 2 (Ablaye Diène de Yarakh) bat Reumz (Ouakam)

Jet Lee (Xam Sa Cossan) bat Kairé 2 (Soumbédioune)

Domou Cayor (Guédiawaye Mbollo) bat Zoss Thiédo (Malika Mbollo)

Boy Dioume (Lébougui) bat Bébé Gana (Gana Séras)

16-21 (Boy Gandiol) bat Zoss Thiédo (Yeumbeul Mbollo)

Treize Ndir (Thiaroye Cap-Vert) bat Eumeu Jr (Mor Fadam)

2014-2015 : 12 journées

Treize Ndir (Thiaroye Cap Vert) bat B52 Jr (Ndiaga Sarr)

Bara Ndiaye (Fass) bat Cartouche (Fekké Ma Ci Boolé)

Batista (Habib Ndiaye) bat Ibou Fall (Baol Mbollo)

Général Malika (Falaye Baldé) bat Bébé Modou Lô (Rock Energie)

Ostil Diatta (Fass) bat Diatta (Mbour Bombardier) par KO

Bidew (Fekké Ma Ci Boolé) bat Lamine Aldo (Mbour Bombardier)

Ma Paul (Fodé Doussouba) bat Chaise Menuisier (Boy Gandiol)

Ziza (Boy Niang) bat Gaïnako (Boy Bambara)

Treize Ndir (Thiaroye Cap-Vert) bat Ibou Ndaffa 2 (Kaye Bakh)

Youssou Ndour (Balla Gaye) bat Youssou Ndour (Lébougui)

Capitaine Dina (Yoff Mbollo) bat Laye Bèye (Bosco Sow)

Ibou Senghor 2 (Gana Séras) bat Malal Ndiaye (Yeumbeul Mbollo)

2013-2014 : 22 journées  

Malal Ndiaye (Yeumbeul Mbollo) bat Paul Maurice (Manga 2)

Ziza (Habib Ndiaye) bat Djadji Or (Balla Gaye)

Treize Ndir (Thiaroye-Cap-Vert) bat Ndiaye Lambaye (Pape Diop Boston)

Lassana (Raam Daan) bat Babacar Diallo (Yeumbeul Mbollo)

Pithia (JAP) bat Général Malika (Falaye Baldé)

Tigre de Somone (Les Tigres) bat Bébé Birahim (Sakku Xam Xam)

Jet Lee (Guédiawaye Mbollo) bat Moustique (Thiaroye Gare)

Ibou Senghor 2 (Gana Séras) bat Mansour Diop 2 (Mbour Bombardier)

El Hadji Diouf 2 (Balla Gaye) bat De Gaulle Jr (Boy Niang)

Ousmane Ndir 2 (Yoff Mbollo) bat Passeport (Kaay Bakh)

B52 Jr (Ndiaga Sarr) bat Ngagne Diagne 2 (Pape Diop Boston)

Zoss Malika (Malika) bat Dame Soughère (Université)

Boy Mboro (Tyshingher) bat Mara Ndao (Golf Gaïndé)

Michel (Mbour Montagne) bat Africa (Khéweul Gui)

Pape Trace (Sakku Xam Xam) bat Concorde (Gana Sèras)

Ousmane Ndir 2 (Yoff Mbollo) bat Thièré Thiakh (Pape Diop Boston)

Lamine Aldo (Mbour Bombardier) bat Boy Sérère (Boy Niang)

Limousine (Kaay Bakh) bat King Kong (Fass) par KO

Almamy (Keur Massar Mbollo) bat Grand Moulin (Raam Daan)

Iba Mécanicien (Falaye Baldé) bat Bébé Malick Niang (Door Waar)

Bruce Lee (Fass) bat Feugueleu (Lansar)

Pape Thiam (Djimbori) bat Nakha Nakha (Raam Daan)

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un...