Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Ama vs Modou Lô, Lac 2 vs Boy Niang et Siteu… Pourquoi les « grands » ne réussissent plus aux « petits » ?

Le sport en général, celui individuel en particulier, favorise beaucoup plus la jeunesse, entend-on souvent dire. Mais, en lutte, c’est une disposition qui ne se vérifie pas, du moins pour ce qu’on a vu ces derniers temps.

Le 13 Juillet 2019, Boy Niang se faisait battre par Lac 2, bien qu’après recours. Le 19 Décembre 2021, le même Boy Niang calait face à Tapha Tine, après une disqualification suite à 5 avertissements. Plus récemment, Ama Baldé s’est fait battre proprement par Modou Lô, le 5 Novembre 2023. Deux semaines plus tard, le 19 Novembre, Siteu perdait devant Lac 2. Même Modou Lô et Balla Gaye 2, bien que beaucoup plus jeunes que Bombardier, ont été laminés par le B52 de Mbour.

Boy Niang vs Balla Gaye 2 : l’exception qui confirme la règle

Après avoir été battu successivement par Lac 2 et Tapha Tine, Boy Niang 2, loin de se décourager, affrontait Balla Gaye 2, son aîné de quelques années, le 1er Janvier 2023. Ici, le jeune Pikinois avait agréablement surpris en dominant le Lion de Guédiawaye à la fois physiquement, techniquement et tactiquement. Ainsi, le fils de De Gaulle venait de démontrer, avec brio, que c’est l’exception qui fait la règle.

Sa Thiès et Reug Reug attendus au tournant

Sur la même lancée de ces confrontations dites « grand » contre « petit », deux autres combats de taille sont au programme. Le 24 décembre 2023, dans un combat organisé par Jam Production, Reug Reug va à l’assaut de Bombardier. Aussi, Sa Thiès va se mesurer à Eumeu Sène dans un duel ficelé par Albourakh Production, même si une date n’est pas encore fixée pour ce combat. Alors, l’Extraterrestre de Thiaroye et le Feu-follet de Guédiawaye, qui affrontent tous deux leurs grands frères de plusieurs années, sont attendus pour confirmer ou infirmer la règle. Aussi, le même Boy Niang 2, décidément très bouillant ces dernières années, fera face à un autre grand frère, Modou Lô en l’occurrence. Ce sera le 1er Janvier 2024.

Yékini et Tyson n’ont jamais perdu devant un grand frère

Qu’ils s’appellent Kadd Gui (10 août 1997 à Iba Mar Diop), Modou Pouye 2 (23 novembre 1997 à Iba Mar Diop), Pape Cissé (1er mars 1998 à Iba Mar Diop), Mor Nguer (29 novembre 1998 à Iba Mar Diop), Mohamed Ali (29 mai 1999 à Iba Mar Diop), Mor Fadam (8 juin 2003 à Iba Mar Diop), ou Lac de Guiers 1 (15 août 2003 à Demba Diop), Yékini a terrassé tous ses aînés qu’il a eu à affronter. Ses deux défaites, lors de ses deux derniers combats, il les a enregistrées face à Balla Gaye 2 et Lac 2, deux lutteurs beaucoup plus jeunes que lui.

Comme Yékini, Tyson a battu tous ses grands frères qu’il a affrontés : Nguèye Loum (31 juillet 1995), Daouda Dop (17 décembre 1996), Cheikh Mbaba (30 juin 1996), Alioune Sèye (7 octobre 1996), Mohamed Ali (7 mars 1997), Tapha Guèye (6 juillet 1997 puis 30 mai 2004), Toubabou Dior (19 avril 1998), Manga 2 (4 juillet 1999), Mor Fadam (7 octobre 2000 puis 7 juillet 2001). Les quatre lutteurs qui ont signé ses six défaites sont Yékini (2 fois), Bombardier (2 fois), Gris Bordeaux et Balla Gaye 2. Qui sont tous soit des lutteurs de sa génération soit ses jeunes frères.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

C’est à un très bon duel qu’on devrait assister dimanche 26 juin 2022, à l’Arène nationale, entre Coly Faye 2 (Thiaroye-sur-mer) et Ada Fass...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...