Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Après 5 mois sans compétition, Gandia Fama prépare « un retour royal »

Depuis le 2 janvier 2022 et sa place de finaliste malheureux (battu par Abou Assef), au stadium Iba Mar Diop, dans la catégorie des poids moyens, lors du gala de 10 millions de Diak’s, Gandia Fama n’a plus remis le nguimb, hormis un combat victorieux en lutte avec frappe (13 février 2022), malgré toutes les mises alléchantes proposées ici et là. Sollicité par la région de Diourbel pour participer au dernier Drapeau du chef de l’Etat, le champion CEDEAO en titre avait été empêché par le décès de son oncle paternel.

Mais alors, pourquoi un lutteur en activité de sa trempe reste tout ce temps sans lutter ? « Rien de spécial n’explique mon absence prolongée. Je suis juste chez moi, à Bétenty. Je me prépare pour un retour royal s’il plait à Dieu. Quand il y a un gala d’envergure, je suis même obligé d’éteindre mon téléphone. Les fans et supporters, que je remercie beaucoup au passage, m’appellent de partout pour me demander de venir. Mais c’est pour bientôt », répond celui qui avait gagné le Drapeau du chef de l’Etat avec son équipe de Diourbel, à Kaolack, puis la médaille d’or du Tournpoi de la CEDEAO, en équipe comme en individuel.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un...