Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Balla Gaye 2, carrière aboutie d’un vrai phénomène de l’arène

Premier Roi des arènes de sa génération, Balla Gaye 2, un des fils lutteurs de Double Less, est auteur de l’un des meilleurs parcours de l’arène sénégalaise.

Beaucoup d’observateurs et de lutteurs le considèrent comme le meilleur lutteur de sa génération. Et son parcours prouve à suffisance que Balla Gaye 2 n’est pas un lutteur ordinaire.

Des statistiques invraisemblables

Entre son premier combat, le 2 janvier 2005, contre Samba Laobé, et son dernier, contre Bombardier, le 1er janvier 2022, Balla Gaye 2 a déjà passé dix-sept ans dans l’arène, comme lutteur. 26 combats en 17 ans, c’est l’équivalent, en moyenne, de 1,52 combat par an. C’est à dire 3 combats tous les deux ans. Aussi, avec 21 victoires et seulement 5 défaites, Balla Gaye 2 a un indice de performance de 80%.

2010-2013 : la consécration

À la question de savoir quand a réellement commencé sa carrière, Balla Gaye 2 répondrait systématiquement que c’est 2010. En effet, son combat contre Modou Lô, le 21 mars 2010, a été le véritable tournant dans son parcours. Le Roc des Parcelles venait de perdre, pour la première fois, après avoir aligné quatorze victoires. Ensuite, Balla Gaye va enchainer des victoires très prestigieuses sur Baboye (1er août 2010), Tyson (31 juillet 2011), Yékini (22 avril 2012) et Tapha Tine (2 juin 2013).

C’est la consécration pour le Lion de Guédiawaye.

2014-2018 : 4 ans à oublier pour le Lion

Si tout a marché comme sur des roulettes pour lui, entre 2010 et 2013, Balla Gaye 2 a connu des moments autrement plus compliqués entre 2014 et 2017. Tout a commencé avec sa perte de la couronne de Roi des arènes, au profit de Bombardier, le 8 juin 2014. Attendu pour se rectifier et faire oublier cette mauvaise expérience, Balla Gaye 2 sera enfoncé par Eumeu Sène (5 avril 2015). Deux défaites de suite qui l’obligeront à s’« exiler » durant deux longues années.

Roi des arènes en 8 ans d’activité : 1er de la classe

Le Lion de Guédiawaye n’a eu besoin que de huit ans pour remporter la couronne de Roi des arènes, aux dépens de Yékini, le 22 avril 2012. Il a été le premier Roi de sa génération, Eumeu l’ayant été en 2018 et Modou Lô en 2019.

D’autres lutteurs de sa génération, tels Gris Bordeaux, Tapha Tine, Lac 2 ne sont pas encore sacrés.

Recordman des victoires parmi les VIP

Parmi les VIP encore en nguimb, et même ceux qui sont récemment allés en retraite, Balla Gaye 2 est celui qui a enregistré le plus de victoires, avec ses vingt et un succès. Il est suivi de plus près par Modou Lô, Yékini et Bombardier qui ont respectivement 20 ; 19 et 19 victoires. Il est à cinq succès de Boy Kairé, considéré comme le recordman de victoires parmi les lutteurs les plus récents.

Il inflige leur 1ère défaite à 5 lutteurs

Il est connu pour être le bourreau des lutteurs invaincus. Cinq lutteurs ont, en effet, vu leur belle série de victoires stoppée par ce fils de Double Less. Il s’agit, entre autre, de Mame Goor Diouf (19 juin 2005), Bathie Séras (10 juin 2006), Coly Faye (4 février 2007). Aussi, après quatorze victoires successives, Modou Lô a été battu par Balla Gaye 2, le 21 mars 2010. Comme lui, Yékini a connu sa première défaite devant le Lion de Guédiawaye, après 19 victoires et 1 nul. C’était le 22 avril 2012.

Tapha Guèye, Modou Lô, Tyson, Yékini : bête noire des icônes

Dans sa période dorée dont nous avons parlé plus haut, comprise entre 2010 et 2013, Balla Gaye 2 a emporté dans sa fougue des lutteurs de premier plan tels Modou Lô, Baboye, Tyson, Yakhya Diop dit Yékini et Tapha Tine. Il va même se payer le luxe de battre Modou Lô, actuel Roi des arènes, pour la deuxième fois. C’était le 13 janvier 2019. Auparavant, le leader de l’école de lutte Balla Gaye avait battu une autre grosse figure de la lutte sénégalaise, Tapha Guèye en l’occurrence, 2ème Tigre de Fass.

C’est dire que le prochain adversaire de Gris Bordeaux n’est pas loin d’être le bourreau des plus grandes icônes de la lutte avec frappe sénégalaise.

Abou NDOUR

Palmarès Balla Gaye 2

21 victoires

Samba Laobé (2 janvier 2005) à Demba Diop

Dame Kandji (16 janvier 2005) à Amadou Barry

Papa Sow (5 février 2005) à Amadou Barry

Boulon (17 avril 2005) à Amadou Barry

Mame Goor Diouf (19 juin 2005) à Iba Mar Diop

Saloum Saloum (10 juillet 2005) à Assane Diouf

Bathie Séras (10 juin 2006) à Iba Mar Diop

Boy Sèye (30 juillet 2006) à Demba Diop

Coly Faye (4 février 2007) à Demba Diop

Ousmane Diop (13 mai 2007) à Demba Diop

Issa Pouye (29 juillet 2007) à Demba Diop

Mbaye Diouf (9 décembre 2007) à Demba Diop

Tyson Jr (4 mai 2008) à Demba Diop

Tapha Guèye (3 mai 2009) à Demba Diop

Modou Lô (21 mars 2010) à Demba Diop

Baboye (1er août 2010) à Demba Diop

Tyson (31 juillet 2011) à Demba Diop

Yékini (22 avril 2012) à Demba Diop

Tapha Tine (2 juin 2013) à Demba Diop

Gris Bordeaux (31 mars 2018) à Léopold Senghor

Modou Lô (13 janvier 2019) à Léopold Senghor

 

5 défaites

Issa Pouye (12 mars 2006) à Iba Mar Diop

Eumeu Sène (8 février 2009) à Demba Diop

Bombardier (8 juin 2014) à Demba Diop

Eumeu Sène (5 avril 2015) à Demba Diop

Bombardier (1er janvier 2022) à l’Arène nationale

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...