Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Bombardier bombarde l’arène : 27 combats, 70% de réussite, double Roi, double meilleur lutteur ANPS…

Même sans son combat de ce dimanche 27 mars 2022, contre Eumeu Sène, le B52 de Mbour a déjà marqué l’arène de ses empreintes. En vie et toujours impressionnant bien qu’ayant plus de 45 ans, Bombardier a réussi un parcours qui mérite que lesarenestv.com s’y arrête pour le le décortiquer.

27 combats en 27 ans : 0,96 combat par an

Premier adversaire et première victime de Bombardier, Thiaw Thiengo a été battu le 4 avril 1995. Et son dernier combat, le B52 l’a disputé et remporté face à Balla Gaye 2, à l’Arène nationale, le 1er janvier 2022. Alors, avec 27 combats en 27 ans, l’enfant de Mbour a livré, en moyenne, 1 combat par an.

19 victoires en 27 combats : 70% réussite

Le B52 de Mbour fait partie actuellement des lutteurs VIP à avoir enregistré plus de victoires. Bombardier compte, en effet, dix-neuf victoires, contre huit défaites. Soit un indice de réussite de 70,3%.

8 saisons blanches

Le leader de l’écurie Mbour Bombardier aurait fait beaucoup mieux que la moyenne de 1 combat par an s’il n’avait pas observé beaucoup d’années blanches. Malheureusement pour lui, le double Roi des arènes est resté six saisons sans nouer le nguimb : 1995-1996, 2007-2008, 2009-2010, 2015-2016, 2016-2017, 2018-2019, 2019-2020, 2020-2021.

Des combats en 10 mois différents

D’octobre à juillet en passant par novembre, décembre, janvier, mars, avril, mai, juin, juillet et même août, le double détenteur du trophée de meilleur lutteur ANPS a lutté pendant dix mois différents. Février et Septembre sont les deux seuls mois pendant lesquels il n’est pas descendu dans l’arène. Sacré Bombardier !

Modou Lô et Balla Gaye 2 : Messi et Ronaldo à terre

Bombardier a réussi l’une des prouesses les plus invraisemblables en battant deux des lutteurs les plus techniques, les plus populaires, les plus engagés et les plus rayonnants au niveau national et international. Il s’agit de Balla Gaye 2 et Modou Lô qui sont certainement à l’arène sénégalaise ce que sont Messi et Ronaldo au football. Mais, au nombre de victoires, il vient cependant derrière ces deux icônes qui en ont 21 (le Lion de Guédiawaye) et 20 (le Roc des Parcelles).

3 défaites en 3 combats : Yékini comme bête noire

Si on devrait parler de bête noire dans l’arène pour Bombardier, dans l’arène, elle s’appellerait indéniablement Yakhya Diop alias Yékini. En effet, en trois combats contre l’enfant de Bassoul, le B52 de Mbour a perdu autant de fois : 29 octobre 2000, 28 mars 2004 et 2 janvier 2011.

Seul lutteur double Roi des arènes

Réussir à remporter la couronne de Roi des arènes deux fois, il fallait le faire. Et borom goudi goudi Mbour l’a effectivement fait. En effet, quand Bombardier a fini de détrôner Tyson, le 25 décembre 2002, il a perdu la couronne seulement deux ans plus tard, face à Yékini, le 28 mars 2004. Mais, sans fléchir, l’enfant chéri de Mbour va poursuivre son chemin, se refaire une santé et réussir à encore remporter la couronne face à Balla Gaye 2, le 8 juin 2014. Pour le moment, il est le seul à l’avoir fait. Chapeau bas champion !

Double meilleur lutteur ANPS

Depuis la saison 2012-2013, l’Association nationale de la presse sportive (ANPS) a initié le trophée de meilleur lutteur ANPS de la saison. Ainsi, après Balla Gaye 2, premier vainqueur en 2012-2013, Bombardier s’est illustré en 2013-2014 et a enchainé en 2014-2015. Il a alors réussi à gagner ce trophée deux fois. Comme Modou Lô d’ailleurs, en 2015-2016 et 2018-2019. Mais B52 s’est imposé deux saisons de suite ; ce qui n’est pas le cas de Xaragne Lô.

Père du MMA au Sénégal

Même s’il est vrai que Rocky Balboa flirte avec cette discipline depuis assez longtemps, c’est Bombardier qui a véritablement fait connaitre ce sport aux Sénégalais. Pour son premier combat, d’ailleurs, c’est ce même Balboa qu’il avait battu le 5 mai2018, à Genève. Il a enregistré sa deuxième victoire en MMA, face à l’Anglais Daniel Podmore (1er mars 2020). Mais a perdu lamentablement face au Polonais Mariusz Pudzianowski (23 octobre 2021).

1er combat-leader en frappe en Europe

Toujours dans les premières de Bombardier, l’histoire retiendra que c’est ce dernier qui a disputé le premier grand combat en lutte avec frappe, en Europe. C’était le 8 juin 2013, quand il prenait sa revanche sur Baboye, à ¨Paris-Bercy. Ce dernier l’avait déjà battu, le 16 avril 2006, à Thiès.

Abou NDOUR

Palmarès Bombardier

19 victoires

 

4 avril 1995

Bombardier bat Thiaw Thiengo

13 novembre 1997

Bombardier bat Manga 3

25 décembre 1997

Bombardier bat El Hadji Guer

13 avril 1998

Bombardier bat Alioune Sèye

16 mai 1998

Bombardier bat Pape Cissé

1er août 1999

Bombardier bat Boy Kaïré

18 novembre 2001

Bombardier bat Mor Guer

29 juillet 2001

Bombardier bat Tapha Guèye,

6 juin 2002

Bombardier bat Zale Lô

25 décembre 2002

Bombardier bat Tyson

19 décembre 2003

Bombardier bat Ibou Ndaffa

14 mai 2005

Bombardier bat Mame Ndieumbane

25 décembre 2005

Bombardier bat Mbaye Samb

7 janvier 2007

Bombardier bat Tyson (par abandon)

5 avril 2009

Bombardier bat Thièk

8 juin 2013

Bombardier bat Baboye

8 juin 2014

Bombardier bat Balla Gaye 2

25 juillet 2015

Bombardier bat Modou Lô

1er janvier 2022

Bombardier bat Balla Gaye 2

 

8 défaites

 

19 juillet 1998

Tyson 2 bat Bombardier

29 Octobre 2000

Yékini bat Bombardier

28 mars 2004

Yékini bat Bombardier

16 avril 2006

Baboye bat Bombardier

22 juillet 2007

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...