Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Bombardier : « Laissons Yékini tranquille… »

Après avoir laissé passer sa désolation liée au report de son combat contre Balla Gaye 2, le lutteur mbourois réagit par rapport aux nombreuses allusions faites à Yékini, concernant son combat contre Balla Gaye 2.

Comment vous portez-vous après le report de votre combat contre Balla Gaye 2, qui était tant attendu par les amateurs ?

Ça va. Je commence à reprendre les choses. C’est difficile pour un lutteur, qui n’a jamais connu de report durant toute sa carrière, de vivre pareille chose. C’est difficile. Mais je positive et je participe dorénavant à la sensibilisation contre la pandémie.

Comment avez-vous appris le report ?

Par le billet de mon manager. J’étais à l’entrainement quand l’information est tombée. C’était comme un coup de massue. Mais, je remets tout entre les mains du Tout Puissant. La santé prime sur tout. Le Sénégal est en train de traverser des moments très difficiles. Alors, unissons nos forces, tous ensemble, pour bouter cette pandémie hors du pays et de la planète. Sans la santé, c’est connu, rien ne peut se construire. La lutte se pratique dans un corps et un esprit sains.

Quelles sont les réelles conséquences de ce report, si on sait que vous étiez à seulement cinq jours du combat ?

Oui, cela m’a fait mal car c’est la première fois qu’on reporte mon combat. Durant toute ma carrière, au risque de me répéter, je n’ai jamais vécu pareille chose. Mais je prends les choses de façon positive et j’avance. Je profite aussi de cette occasion pour encourager le promoteur Gaston Mbengue. C’est très dur pour lui.

Mystiquement, qu’est-ce que ce report a gâché ?

(Hésitation). Beaucoup de choses. Le temps et l’argent. Je ne peux même pas vous dire combien j’ai dépensé. C’est évalué à plus de 30 millions.

Avec ce report, tout est donc à recommencer,  au plan mystique ?

Tout dépendra. Certainement pas tout.

Depuis l’annonce du report, avez-vous des nouvelles de votre adversaire ?

Non. Mais j’ai eu au téléphone son agent Aziz Ndiaye.

Qu’est-ce qu’Aziz Ndiaye vous a dit ?

Dimeu massawou rek (il compatissait juste). Vous savez, c’est une situation très dure. Aziz Ndiaye est quelqu’un d’humain. Et il se donne à fond pour son protégé. Je ne le dis pas pour lui jeter des fleurs. Mais il est effectivement bien.

Lors de vos différents face-à-face avec Balla Gaye 2, le nom de Yékini est souvent revenu ; ce qui a créé des polémiques entre vous et le camp de Balla Gaye 2. Quelle analyse en faites-vous ?

Laissons Yékini tranquille. Il n’a rien à faire dans ce combat. Yékini n’est pas mon adversaire. Il n’est pas l’adversaire de Balla Gaye 2, non plus. Le combat, c’est entre Balla Gaye 2 et moi. J’ai décidé de ne plus parler de Yékini pour éviter ces genres de polémiques. Encore une fois, Yékini n’est pas notre adversaire.

Aujourd’hui, avec ce report, quel est votre programme. Vous comptez prendre des vacances ou pas ?

Dés lundi, je reprends mes entrainements tout en priant que cette Covid-19 quitte le pays. C’est vrai je vais reprendre les entraînements, mais je ne vais pas trop forcer. Je vais consacrer un peu de temps à ma famille. Aujourd’hui, l’objectif pour tous les acteurs de la lutte est de sensibiliser pour terrasser cette maladie.

Étiez-vous pour ou contre le semi huis-clos que Gaston Mbengue avait proposé ?

Je n’ai pas à accepter ou non. C’est au promoteur de voir ce qui l’arrange.

Avec toutes vos dépenses, plus de 30 millions en mystique, l’on peut considérer que vous êtes à plat…

(Rires.) Vous n’en mesurez même pas l’ampleur. Je suis à plat. Mais Gaston Mbengue est là.

Ndèye Coumba FALL

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...