Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Bombardier : « Oublié Balla, je me concentre sur Eumeu »

La nuit a été courte du côté de Mbour, après la victoire de Bombardier sur Balla Gaye 2, samedi 1er janvier 2022. Le tout nouveau tombeur du Lion de Guédiawaye réagit, 24h après son succès.

Entretien

Lesarenestv.com : La nuit semble avoir été courte après votre succès sur Balla Gaye 2…

B52 : Courte oui ; du fait que les supporters ont fait le déplacement chez moi, dans la nuit. Ce qui se comprend très bien. Je rends grâce à Dieu de m’avoir permis de rentrer avec la victoire dans mon fief  à Mbour, la tête haute.

On a vu un Bombardier très calme à son arrivée au stade, face à un Balla Gaye 2 excité. Pourquoi cette attitude ?

Je ne suis pas un novice dans l’arène, comme j’ai l’habitude de le dire. Si vous remarquez bien, dans toutes les interviews que j’ai eu à faire,  j’’ai toujours dit que Balla Gaye 2 était dans son élément, pour expliquer qu’il était un Show-man. Au stade, il n’a pas dérogé à la règle. Il a fait son show tandis que, moi, j’étais dans mon coin, serein. Je savais que tôt au tard on sera seul dans l’enceinte. Et qu’il mettra son show de côté.

Qu’est-ce qui explique le nombre inferieur de vos supporters dans les gradins, pendant que votre adversaire a fortement mobilisé ?

Vous savez, c’est très difficile de faire déplacer  mes supporters de Mbour à Dakar. Les lutteurs qui habitent à Dakar ont moins de problème. Leurs supporters habitent aux alentours du stade. Ils peuvent marcher ou payer un taxi à 2.000 FCFA. Moi, je n’ai pas de soutien sur ce plan. C’est moi-même qui paie les tickets, confectionne des tee-shirts et loue des cars. Et il faut 60.000 par car, en aller-retour. Vous vous rendez compte que ce n’est pas facile. Les autorités doivent soutenir non pas Bombardier mais plutôt mes supporters. Elles ne sont pas obligées de me remettre l’argent ; mais qu’elles fassent un geste à chacune de mes sorties, à l’endroit de mes supporters. Certaines autorités m’ont soutenu certes. Mais ce n’est pas suffisant. Je porte le drapeau de Mbour sur mes épaules. Donc …. (il ne termine pas sa phrase)

Au coup de sifflet de l’arbitre, on a vu un Bombardier attentiste. Pourquoi ?

C’est tout à fait normal. Je ne devais pas vendanger mon combat. Je n’avais rien à perdre car je l’ai déjà battu. C’était à Balla Gaye 2 d’attaquer comme il avait l’habitude de le dire dans les face to face et autres. Je savais qu’il ne pouvait rien contre moi, ni pour me soulever ni pour me mettre KO. Physiquement, il ne pouvait rien faire. Physiquement, Balla Gaye 2 ne pouvait pas me battre.

À votre avis, y a-t-il eu chute ou pas lors de cette action qui vous a menés tous les deux derrière les sacs de délimitation ?
Vous savez, l’arbitre est le maître du terrain. Mais je pense qu’il s’est trompé. Balla Gaye 2 est bien tombé à l’issue de cette action.

Alors, pourquoi êtes-vous revenu dans l’enceinte si vous êtes si sûr de votre victoire ?

Je respecte toujours mes contrats. Et, comme je vous l’ai dit tantôt, l’arbitre est le maitre du terrain. Il a jugé nécessaire de reprendre le combat. Alors, je me plie à sa décision. Mon staff ne voulait pas. Mais moi,  j’ai décidé de revenir lutter car je ne voulais pas gâcher la fête. Aussi, je savais que mon adversaire ne pouvait rien contre moi.

Durant votre préparation mystique dans l’enceinte, on a vu Aziz Ndiaye vous parler. Que vous disait–il ?

Rien, il me taquinait. Vous connaissez Aziz Ndiaye, il est comme ça (rires).

Quelle analyse faites-vous du physique de Balla Gaye 2 ?

Je ne vais pas critiquer son physique. Mais quand il y a eu accroche, il a su que je me suis très bien entrainé. Les gens ont critiqué mon âge (45 ans, NDLR). Mais un sportif peut avoir 45 ans et avoir une très bonne hygiène de vie (rires).

Vous êtes à deux mois de votre prochain combat contre Eumeu Sène, au mois de mars. Êtes-vous prêt ?

Je me repose juste quelques jours, avant de reprendre les entraînements. Je ne vais pas dormir sur mes lauriers. J’ai oublié cette victoire. Je me concentre sur Eumeu. Je veux faire une chose inédite dans l’arène et sortir par la grande porte, avec des victoires.

Ndèye Coumba FALL

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...