Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Boy Niang et son parcours de champion : 17 combats, 0 revanche, 64% de réussite…

Avant son combat contre Balla Gaye 2, le 1er janvier 2023, Boy Niang 2 est à 17 combats en 14 ans de présence dans l’arène, aucune revanche, un taux de performance de 64%… Voici les chiffres qui résument la carrière du Thiapatioly.

14 ans de Carrière : 2008-2022

Entre son premier combat en 2008, contre Modou Diouf, en 2008, et son dernier face à Tapha Tine (19 décembre 2021, Boy Niang a déjà fait 14 ans dans l’arène.

6 combats, 6 victoires à ses débuts

Les débuts du fils de De Gaulle en lutte avec frappe sont plus que prometteurs. Le Pikinois avait, en effet, aligné six victoires devant Modou Diouf (2008), Batista (28 février 2009), Akon (1er mai 2009), Mbiss (21 juin 2009), Brise-de-Mer (20 décembre 2009) et Pape Sène (24 juillet 2010). Il n’a enregistré sa première défaite que le 27 février 2011, face à Amanekh.

2008-2012 : 11 combats en 4 ans

De ses débuts en 2008 jusqu’en 2012, Boy Niang n’était pas loin d’être le lutteur le plus régulier dans l’arène. Le chef de file de l’école de lutte Boy Niang a disputé 11 combats dans cette période de 4 ans ; soit en moyenne2,75 combats par an, c’est-à-dire plus de 5 combats tous les deux ans.  Il a eu 9 victoires aux dépens de Modou Diouf (2008), Batista (28 février 2009), Akon (1er mai 2009), Mbiss (21 juin 2009), Brise-de-Mer (20 décembre 2009), Pape Sène (24 juillet 2010), Dolf (10 avril 2011), Sa Cadior 2 (2 juillet 2011) et Double Less 2 (9 avril 2012). Mais il avait perdu face à Amanekh (27 février 2011) et Zoss (8 juillet 2012)

17 combats, 17 adversaires différents

Disputer 17 combats (13 victoires et 4 défaites) sans avoir jamais affronté un lutteur deux fois, c’est ce que, jusqu’ici, Thiapatioly a réalisé. En effet, Boy Niang n’a pas encore disputé de combat revanche, qu’il en donne ou qu’il en prenne. Mais jusqu’à quand ?

13 victoires et 4 défaites : 76,4% de réussite

Après les deux défaites qu’il a enregistrées lors de ses deux derniers combats, contre Lac 2 et Tapha Tine, Boy Niang totalise, aujourd’hui, 4 défaites. Ramenées aux 13 victoires qu’il a déjà signées, ce fils de POikine affiche un taux de réussite de 76,4%.

Les 4 victoires de prestige de Boy Niang 2

Si l’arène avait accepté que Boy Niang 2 avait suffisamment fait ses preuves pour mériter de se mesurer aux VIP de l’arène, le lutteur le doit notamment à quatre prestigieuses victoires : Baye Mandione (23 février 2014), Garga Mbossé (13 mars 2016), Gouye Gui (5 mars 2017) et Sa Thiès (11 mars 2018).

Un record de 10 avertissements en 2 combats

Contre Lac 2 (13 juillet 2019) tout comme contre Tapha Tine (19 décembre 2021), Boy Niang a écopé chaque fois de cinq avertissements. Ce qui lui fait dix avertissements en deux combats successifs. C’est sûrement un record dans l’histoire de la lutte. Pis, lors de son combat contre le Géant du Baol, le leader de l’école de lutte du même nom a eu tous ses cinq avertissements en moins de quinze minutes. C’est un autre triste record que venait de battre celui qui fait partie des lutteurs sur lesquels compte Pikine pour trôner sur l’arène.

4 saisons blanches en 14 ans

Boy Niang a été très régulier dans l’arène, un moment. C’est indéniable. Ce qui ne signifie guère qu’il n’est pas resté des saisons sans lutter. En effet, le prochain adversaire de Balla Gaye 2, le 1er janvier 2023, compte 4 saisons blanches : 2012-2013, 2014-2015, 2019-2020, 2020-2021

Agression sur Zoss : le CNG le suspend lourdement

Sa défaite devant Zoss, le 8 juillet 2012, au stade Demba Diop, Boy Niang n’a pu la digérer. Ce fut une pillule tellement amère qu’il ne put, suite à un dernier face-à-face à la RTS, s’empêcher d’agresser l’ex-leader de Door Dooraat par un gourdin. Le CNG d’Alioune Sarr se saisit de l’affaire, l’étudia et finit par le suspendre pendant trois ans. Les interventions de bonnes volontés, y compris celle de Haj Mansour, n’y purent rien. Il a fallu que le lutteur lui-même, après moult démarches, introduisît une demande de grâce qui lui permit de n’écoper que d’une année de suspension, en lieu et place des trois précédemment retenues.

Boy Niang 2, qui avait beaucoup regretté le geste, était devenu, d’ailleurs, l’ambassadeur de la non-violence dans l’arène.

Abou NDOUR

Palmarès Boy Niang 2

13 victoires

Modou Diouf (2008), Batista (28 février 2009), Akon (1er mai 2009), Mbiss (21 juin 2009), Brise-de-Mer (20 décembre 2009), Pape Sène (24 juillet 2010), Dolf (10 avril 2011), Sa Cadior 2 (2 juillet 2011), Double Less 2 (9 avril 2012), Baye Mandione (23 février 2014), Garga Mbossé (13 mars 2016), Gouye Gui (5 mars 2017), Sa Thiès (11 mars 2018)

4 défaites

Amanekh (27 février 2011), Zoss (8 juillet 2012), Lac 2 après recours (13 juillet 2019), Tapha Tine (19 décembre 2021)

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

C’est à un très bon duel qu’on devrait assister dimanche 26 juin 2022, à l’Arène nationale, entre Coly Faye 2 (Thiaroye-sur-mer) et Ada Fass...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un...