Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Contre-performant mais toujours attractif : Quel est le secret de Gris Bordeaux ?

Décrocher un combat contre le très couru Ama Baldé signifie que Gris Bordeaux reste très attractif, bien qu’auteur d’une piètre prestation ces douze dernières années.

Entre 2008 et 2022, soit pendant les quatorze dernières années, le 3ème Tigre de Fass n’a enregistré que deux victoires et a perdu sept fois. Alors, s’il reste attractif au point d’hériter de Caw Sa Xiir, il le doit, en très grande partie, à une très bonne gestion de sa carrière par son écurie. Mais aussi à une image loin d’être écornée.

14 dernières années : 2 victoires, 7 défaites et 6 saisons blanches

Le chef de file de l’écurie Fass a enregistré sept défaites entre 2008 et 2022 : Baboye (9 mars 2008), Yékini (26 juillet 2009), Eumeu Sène (6 mars 2011), Modou Lô (15 juillet 2012 et 31 juillet 2016) et Balla Gaye 2 (31 mars 2018 et 7 Août 2022).

Il a quand même obtenu deux victoires sur Baye Mandione (1er janvier 2012) et Tyson (3 mai 2015). Et l’enfant de Tchicky est resté six saisons sans nouer le nguimb : 2012-2013, 2013-2014, 2016-2017, 2018-2019, 2019-2020 et 2020-2021.

3 défaites en 7 ans sans victoire

La dernière victoire de Gris Bordeaux remonte au 3 mai 2015, quand il s’imposait devant Tyson, à l’occasion de l’ultime combat dans l’arène du leader de la génération Boul Faalé. Depuis, le grand frère de Gris 2 a perdu ses trois combats contre Modou Lô (31 juillet 2016) et Balla Gaye 2 (31 mars 2018 et 7 Août 2022). C’est dire que le successeur de Tapha Guèye à la tête de l’écurie Fass a rendu une copie très loin d’être propre.

Abou NDOUR

Avis d’experts

Mbaye Jacques Diop, journaliste sportif

« Gris Bordeaux a un très bon encadrement »

« Il faut reconnaitre que Gris Bordeaux a un très bon encadrement. Un lutteur comme Tyson a connu une spirale de défaites. Mais cela ne lui a pas empêché d’avoir de très bons cachets. Le lutteur est adossé à son image. Derrière Gris, il y a aussi un grand public venu de la Médina, de la Gueule Tapée voire de Mbao. Il sait aussi vendre ses combats. Ses combats ne se terminent jamais en queue de poisson. Il y a toujours de la lutte et de la bagarre. »

Malick Thiandoum, journaliste sportif

« Une bonne communication, un  charisme et une personnalité »

« Quand on regarde le palmarès de Gris presque en deux décennies de présence dans l’arène, on peut bien se poser cette question. Le palmarès n’est pas si reluisant. Il a quand même épinglé trois VIP que sont Eumeu Sène, Bombardier et Tyson. Peut-être que sa victoire sur le B52 a boosté sa carrière. Quoi qu’on puisse dire, il a la chance d’appartenir à une écurie qui s’est fait un nom, le label Fass. Deuxièmement, il a la chance d’avoir une base affective assez large : Fass, Gueule Tapée, Colobane, Grand Dakar… Ce qui lui permet à chaque combat de drainer un nombre assez important de supporters. Troisièmement, il a su gérer son image. Ce qui lui permet, malgré ce palmarès peu reluisant, de rester au sommet et d’être parmi les lutteurs les plus prisés par les promoteurs. En plus, il a une bonne communication. Qui permet de vendre ses combats. Il a un  charisme et une personnalité qu’il a su imposer dans le milieu de l’arène. C’est pourquoi sa cote n’est pas descendue aussi bas. Ses cachets avoisinent les cinquante millions. Tous ces facteurs font qu’il parvient à rester au sommet. »

Assane Ndiaye, promoteur de lutte

« Gris sait vendre ses combats »

 

« Gris daa meun beuss. Il sait vendre ses combats. Qu’il tombe ou pas, c’est comme s’il n’a jamais perdu. S’il parvient à aligner deux à trois victoires, il sera intenable. Il draine un grand public. Et il sait où il va et ce qu’il veut. »

Aziz Ndiaye, ancien promoteur de lutte

« Son écurie Fass y joue un grand rôle »

« Gris Bordeaux, c’est comme Tyson. Ils sont les deux seuls lutteurs à avoir cette chance. Son écurie Fass y joue également un grand rôle. Sa personnalité et son entourage de qualité font le reste. Tyson est resté dix ans sans victoire. Et il a su garder les mêmes cachets. »

Par Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...