Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

DCE : 15 arbitres de grade national vont officier à Diourbel

Les arbitres, qui tiennent une session de mise à niveau à la veille de chaque édition du Drapeau du chef de l’Etat, seront à Diourbel ce mercredi déjà.

15 arbitres majoritairement issus de Dakar

Pour aspirer à siffler au Drapeau du chef de l’Etat, il faut avoir au moins le grade national. L’on comprend pourquoi, dès lors, on ne peut faire un dispatching équitable en fonction des régions, certaines d’entre elles n’ayant pas d’arbitre de niveau national. L’on comprend tout aussi bien que la majorité des 15 lutteurs choisis soient issus de la CRA de Dakar dont « les arbitres sont souvent plus réguliers et rompus à la tâche ».

Cependant, des arbitres vont venir des régions de Fatick, Diourbel, Thiès, Diourbel et même Ziguinchor.

Babacar Diop à la table technique, Malick Ngom à la supervision

Parmi les 15 arbitres qui vont officier, Babacar Diop, par ailleurs responsable national de la lutte avec frappe, sera à la table technique. Quant à Malick Ngom, responsable national de la lutte sans frappe du Sénégal, il va superviser et faire les programmations. Il n’a pas le sifflet certes, mais il intervient dans le déroulement des combats en désignant ceux qui doivent officier pour tel ou tel autre combat.

De son côté, le Président de la Commission Centrales des Arbitres (CCA), Sitor Ndour, sera dans l’enceinte pour accompagner ses collègues.

Des évaluations quotidiennes pour les arbitres

Compte non tenu de la mise à niveau générale qui précède le début de la compétition, il y a des évaluations sectorielles. Après chaque journée, en effet, les arbitres prennent quelque deux heures pour se regarder dans les yeux, évaluer les performances des uns et des autres, relever éventuellement les erreurs ici et là commises afin de se projeter sur les combats du lendemain. Cette sorte de contrôle a lieu tous les soirs. Comme quoi, les hommes au sifflet ne vont pas à Diourbel pour faire du tourisme.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...