Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Développement de la lutte et perspectives : le Bénin sort la grosse artillerie

Le Secrétaire général adjoint de la Fédération béninoise de Lutte, Gilles BIGUEZOTON, sur les antennes de radio Sêdohoun, FM 97.4, fait le point du développement de la lutte et évoque la participation, cette année, de leurs athlètes aux différents événements sportifs.

« La Fédération a essayé de vulgariser la discipline sur toute l’étendue du territoire national »

« La discipline de lutte se porte très bien au Bénin, en ce début d’année 2023. En 2022, beaucoup d’activités ont été réussies, en rapport avec la vulgarisation de la lutte au Bénin. La Fédération s’est régularisée au niveau des instances internationales comme la Fédération internationale et l’Union des Fédérations francophones de lutte. En deux ans, la Fédération a essayé de vulgariser la discipline sur toute l’étendue du territoire national. »

« D’autres tournois ont aussi été organisés dans le seul but de… »

« Nous sommes allés dans les collèges à travers le programme lutte scolaire. D’autres tournois ont aussi été organisés dans le seul but de faire aimer la discipline lutte à tous les Béninois. »

« Les grands chantiers sont… »

« Les grands chantiers, c’est poursuivre la vulgarisation de la discipline lutte au Bénin. Nous irons toujours à l’école, dans les différents collèges et lycées pour apprendre aux élèves les fondamentaux de cette discipline sportive. Nous allons régulièrement organiser des tournois de lutte. Nous allons nous appesantir sur la préparation de nos lutteurs afin de les aguerrir pour les joutes internationales qui pointent à l’horizon. »

« Les moyens ne suffisent pas mais… »

« Les moyens ? C’est un peu compliqué pour nous. Nous nous cramponnons sur les subventions qui nous sont allouées par le Gouvernement que nous remercions au passage. Il est vrai que ça ne suffit pas pour la réalisation des différents projets. Mais nous menons des démarches pour avoir d’autres partenaires qui nous ont suivis la première année et qui sont décidés à nous accompagner. Nous voulons ouvrir la lutte aux amoureux de la discipline et à ceux qui estiment qu’investir dans la lutte c’est investir dans le développement. »

« Le Bénin et les compétitions internationales en vue »

« Le Bénin sera effectivement au rendez-vous du Tolac et de la Francophonie, avec le ministère des Sports e la Direction des Sports. Les échanges se poursuivent pour offrir une bonne préparation à la délégation béninoise. Nous travaillons à représenter valablement le pays. »

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un...