Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Diawara Faye, Président CLG de Ndiob : « Notre part de responsabilité dans le gala de Diakhao »

Après les incidents de Diakhao et ce gala qui n’est pas arrivé à son terme, lesarenestv.com a joint le Président du Comité Local de l’arrondissement de Ndiob, qui a effectivement assisté au gala. Et voici la version de Diawara Faye. « On n’a constaté aucune blessure ou accident, c’est vrai. Le seul hic, c’est qu’il n’y avait pas de sécurité. Au niveau des ¼ de finale des poids lourds, les amateurs ont bougé et c’était très débordé. Alors, l’enceinte était devenue trop étroite. Ce n’était plus sûr pour les arbitres. Et on a demandé d’arrêter jusqu’à ce que revienne l’ordre. Alors, quand ça a persisté, nous avons décidé d’arrêter. Nous en avons parlé au promoteur. Nous avons échangé avec les lutteurs et avons partagé équitablement la mise entre les différents lutteurs qui étaient encore en lice », précise Diawara.

Mais alors, pourquoi avoir accepté de démarrer le gala sans la présence physique des Forces de l’ordre, conformément aux textes ? « Personnellement, je suis arrivé très en retard. Une fois sur place, je leur ai dit qu’ils avaient commis une erreur en sifflant sans la présence des Gendarmes. Ne serait-ce que pour la sécurité des arbitres. Les conditions n’étaient pas réunies pour que commence le gala. Quand on mise trois millions, on doit accepter de casquer jusqu’à 200.000 FCFA pour la sécurité. Le promoteur m’a dit qu’on lui avait réclamé quelque 130.000 pour la sécurité alors que, à Dakar, on paie 80.000 FCFA », répond notre interlocuteur.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...