Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Entre crainte et attractivité : Lac 2 décrypté par les acteurs de la lutte

De tous les VIP actuellement dans l’arène, rappelions-nous récemment, Lac 2 est le seul à n’avoir pas de combat, pour le moment. Tous ses potentiels adversaires identifiés ici et là ces derniers temps ont fini par avoir d’autres combats. Alors, cette situation nous pousse à nous poser un certain nombre de questions. Pourquoi Lac 2 doit-il être le dernier des VIP à avoir un combat ? Le leader de l’écurie Walo est-il si craint par ses adversaires potentiels au point d’être largués de la sorte ? Le Diato de Guédiawaye manquerait-il d’attractivité pour susciter un intérêt pour les promoteurs ? Nous avons posé ces questions à quelques-uns des acteurs de la lutte.

Katy Diop, ancien lutteur et coach Fass-Ndakaru

« Lac 2 est difficile à manier, il doit changer de système »

« Ça dépend quelque part des promoteurs. Ils sont les seuls à savoir pourquoi ils ne le cooptent pas. Il faut quand même dire que Lac 2 n’est pas facile à manier, en bagarre comme en lutte pure. C’est à lui de voir comment faire pour se faire coopter. Les promoteurs sont des commerçants. Ils placent leur argent et espèrent un retour sur investissement. Lac 2 doit travailler le côté offensif. Aussi, les amateurs veulent les lutteurs qui prennent des initiatives et marchent sur leurs adversaires. Il faut qu’il change son système de combat. Beaucoup le considèrent, en effet, comme un lutteur ultra défensif. »

Maxmbargane, manager et Directeur technique Lansar

« Lac 2 n’a pas de combat pour 2 ou 3 raisons »

« D’abord, il y a le facteur chance pour avoir un combat. Ensuite, il est très important de gagner le pari de la mobilisation. Aussi, les lutteurs ne sont pas si enclins à l’affronter. Mais Lac 2 reste un champion confirmé. Aucun VIP n’a un meilleur palmarès que lui. Makane (coordonnateur de Gaston Production) a dit la dernière fois que s’ils ont choisi de signer à la fois 4 contrats avec Balla, c’est que ce dernier est parfois réclamé par certains sponsors. Tout cela est à prendre en compte. »

Pape Alioune Mbaye, chroniqueur de lutte à Walf Tv

« Il sait vendre ses combats, mais… »

« Merci au groupe lesarenestv. Lac 2 fait partie de la lutte. Guédiawaye est un fief de lutteurs, qui a révélé de grands champions tels Mor Fadam, Nguèye Loum jusqu’à Gouye gui, Balla Gaye 2. Lac 2 a tout d’un lutteur, à tous les niveaux. Dans ses face-à-face, il sait vendre ses combats. Il a récemment battu Boy Niang et Eumeu, de la manière qu’on connait. Et il était loin d’être ridicule, même si les amateurs ne cessent de le critiquer. Et les promoteurs font attention à ce que disent les amateurs. Il a été cité pour affronter des lutteurs comme Franc. Il est le seul à savoir pourquoi il n’a pas accepté. Aussi, des lutteurs Tapha Tine, Ama étaient considérés comme de potentiels adversaires pour lui. Rester une saison sans lutter n’est pas bénéfique pour un lutteur. Sans combat, il accompagne ses poulains et travaille dur avec eux. Mais il a intérêt à nouer le nguimb. »

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...