Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Et si on regroupait les 19 écuries de Pikine en 3 ou 4 entités très fortes ?

19 écuries pour un seul quartier, c’est l’exacte réalité de Pikine. Et parmi ces nombreuses écuries, il y en a qui n’existent que sur le papier. Et elles sont légion. Pourtant, du point de vue des leaders, il n’y en a que trois, voire quatre au plus. Alors, ne serait-il pas plus judicieux de regrouper toutes ces 19 écuries en trois ou quatre entités très fortes, avec les locomotives naturelles que sont Eumeu Sène, Boy Niang 2 et Ama Baldé voire Sokh ?

C’est la question que nous avons posée à quelques-uns des acteurs de Pikine.

Bourkhane Wade, manager de Boy Niang

« Avec 4 grandes écuries, ce serait des entités très fortes »

« Ce serait effectivement mieux de les regrouper en trois ou quatre écuries. 19 écuries dont les lutteurs ne luttent pas entre eux, ce n’est pas dans l’intérêt de la lutte. Avec 4 grandes écuries, ce serait des entités très fortes. Un chat, il faut l’appeler chat. Si nous défendons tous le même fief, regrouper toutes les écuries pour avoir des entités très fortes est plus logique. »

Mbaye Diallo, président association nationale des coaches

« Regrouper les écuries ne sera pas facile, mais… »

« À Pikine, il y a beaucoup d’écuries qu’on ne maitrise pas. Si la réunification est sincère en nous, on la réussira. Que tous aillent ensemble et regardent dans la même direction ! Que les lutteurs sachent qu’Eumeu Sène est leur aîné et qu’ils acceptent de se mettre derrière. Regrouper les écuries ne sera pas facile. Mais, si la confiance est là, tout est possible. »

Bassirou Babou, Président des managers

« Ce n’est presque pas possible »

« Si les relations étaient ce qu’elles devaient être, on n’aurait pas eu ces 19 écuries à Pikine. Chacun veut être son propre leader. Pour les regrouper toutes ensemble en 3 ou 4 grandes écuries, ce n’est presque pas possible. »

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...