Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Face à Reug Reug : ces 6 preuves d’une mauvaise préparation de Gouye-Gui

Dimanche 20 février 2022, à l’Arène nationale, pas moins de cinq éléments ont prouvé que Gouye-Gui n’avait pas la meilleure des préparations, face à Reug Reug.

Présent très tôt sur les lieux, lesarenestv.com a pu comptabiliser six faits qui ont participé à confondre le Roi du Simpi.

Convoqué en premier, arrivé en dernier

Par rapport aux heures de convocation qui précèdent toujours la tenue des combats, c’est bien Gouye-Gui qui devait arriver en premier, à 16h45, avant Reug Reug attendu à 17h00. Mais, ce dernier s’est présenté à l’Arène nationale à 15h50, une heure avant son adversaire arrivé à 17h00 bien que plus près de l’Arène nationale.

Comme il n’y avait que six combats dans la journée, l’Extraterrestre a eu tout le temps pour utiliser tout le bagage mystique et se tenir prêt.

Entrée par une porte interdite, un vrai bras de fer avec la Police

Certainement pour des raisons mystiques, Gouye-Gui n’a pas voulu passer par la porte qui est réservée aux lutteurs. Il a mis beaucoup d’énergie pour négocier avec les Forces de l’ordre avant de finalement accéder à l’Arène par le portail qui mène au CNG. Mais à un prix fort car les Policiers ont sorti les matraques pour bien corriger ses accompagnateurs.

Une partie du bagage mystique retenue à la porte

Certains de ses accompagnants, bien que tenant des bagages mystiques, ont été repoussés et sortis totalement dehors. Il a fallu d’intenses conciliabules du camp de Guédiawaye, avec Nass devant, pour qu’ils soient autorisés à rentrer. En lutte, il y a des signes qui ne trompent pas.

Un tuus très tardif

Dernier lutteur à faire sa chorégraphie, Gouye-Gui a attendu que se termine le 4e combat pour faire face à son batteur. Alors, il ne restait plus qu’un combat avant le combat-leader. Naturellement, le temps pour se remettre était trop petit.

Le micro de son batteur ne répond pas

Dans la communication avec son lutteur, le batteur de Gouye-Gui a eu besoin d’un micro pour se faire entendre. Mais le micro central, Niokhobaye, avait catégoriquement refusé de lui donner son micro. Et quand on lui en a donné un, notamment par les organisateurs, le micro ne fonctionnait pas. Alors, quand ça ne va pas, rien ne marche.

Une préparation mystique retardée

Gouye-Gui a mis énormément de temps, peut-être trop de temps, pour enlever son survêtement et se déshabiller. En ce moment, son adversaire s’activait dans ses dernières préparations. D’ailleurs, Reug Reug a terminé bien avant lui et lui faisait signe de venir car il faisait tard. Un peu comme le faisaient Tyson ou Yékini.

Toutes choses qui font que, vraisemblablement, Reug Reug était plus prêt et lucide que son vis-à-vis.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...