Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Gala de Mboudaye : Toubacouta, promoteur, arbitres et Superviseur suspendus

Le gala de Mboudaye Sérère s’est prolongé jusqu’au CRG de Kaolack où le président Mame Cor Faye et son équipe ont sorti la cravache.

Du 26 au 28 décembre 2021, à Mboudaye Sérère, s’est tenu un gala de lutte sans frappe qui avait suscité mille et un commentaires. En effet, le promoteur du gala avait promis une mise qu’il a considérablement diminuée à l’arrivée. En conséquence, des lutteurs avaient refusé de lutter. Et certains avaient été accusés d’être partis avec des bœufs, alors qu’il n’y avait pas eu de gala.

Le CRG de Kaolack, qui ne pouvait rester insensible à la situation, a réuni sa Commission Règlement et Discipline, le lundi 2 janvier 2022.

Etaient présents à la réunion Oumar Faye, Pape Mbaye Diallo, Cheikh Tidiane Mbengue, Abdoulaye Diouf, Mame Sémou Diouf et Malick Samb (président du Comité local de Ndiédieng).

La CRD, qui a  constaté que la manifestation ne s’est pas terminée « à la suite d’incidents », a convoqué et auditionné les officiels et le promoteur Mbagnick Codou Loum. Après avoir constaté « le non-respect du règlement par les officiels », la CRD n’a pas été tendre dans ses sanctions. Ainsi, président Mame Cor et son équipe ont suspendu, pour deux ans ferme, les arbitres Babacar Dione et Amath Mbodj, pendant que le Superviseur Babacar Mbodj écope de trois ans ferme. Le promoteur du gala, à cause d’un « non-respect de ses engagements », prend quatre ans ferme. En plus, il doit remettre un bœuf au lutteur Saly Ordinateur, et restituer les trois bœufs restants au Comité local.

Les lutteurs qui ont enlevé des bœufs doivent les « restituer immédiatement et sans condition ».

Les lutteurs Siteu Bou Niassène (qui devra en même temps remettre un bœuf), Toubacouta, Fils de Batling Siki, ainsi que l’arbitre Birame Diouf, pour n’avoir pas déféré à la convocation, sont suspendus jusqu’à comparution.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...