Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Iba Mar Diop (2021-2022) : 53 millions débloqués par 7 promoteurs en 11 journées, Diak’s en maestro

Entre la première journée organisée le 3 octobre 2021, par Diak’s, et la dernière signée Bamba Faye le 14 Août 2022, 11 galas ont eu lieu au stadium Iba Mar Diop, lors de la saison 2021-2022.

7 Promoteurs misent 53 millions : Diak’s signe la moitié des journées et décaisse la moitié de l’argent

Au total, 7 promoteurs ont noué le nguimb à Iba Mar Diop, cette saison. Et, à lui tout seul, Diak’s, le seul à avoir organisé plus d’une fois, a été l’auteur de 5 des 11 galas (45% des galas). Aussi, il a décaissé 26 millions sur les 53 proposés comme mises (49%).

Les 7 promoteurs concernés sont Diak’s (2 galas de 3 millions, 2 de 5 millions et 1 de 10 millions : 26 millions), CNG (5 millions), les Sages de la lutte (5 millions), Manga 2 (5 millions), Mame Diarra Thiang (5 millions), Les Arènes (3 millions) et Bamba Faye (4 millions).

Les Arbitres se partagent 3.710.000, les Superviseurs 530.000, les Médecins 530.000…

Les mises totales étant de 53.000.000, les frais d’organisation correspondant aux 10% desdites mises s’élèvent à 5.300.000. Sur cette somme, les arbitres, qui s’arrogent les 70%, ont eu une prime globale de 3.710.000 FCFA. Ensuite, le CNG, les Médecins et les Superviseurs ont eu chacun 530.000 FCFA.

7 galas sur 11 : Mbayang Loum reste reine des cantatrices

Encore une fois, Mbayang Loum, pour avoir été sollicitée 7 fois sur 11 à Iba Mar Diop, a prouvé qu’elle était la reine du micro dans l’animation des galas de lutte. Faya Mbodj (galas du CNG et de Bamba Faye) et Ndèye Fatou (galas de Mame Diarra et de Les Arènes) ont été sollicitées deux fois chacune.

Malick Ngom et Sitor Ndour : les maîtres de la table technique

Il nous est difficile de dire avec exactitude combien de fois ces deux arbitres ont officié comme patrons de la table technique, à Iba Mar Diop. Mais l’on sait que le Président de la CCA et son Secrétaire général, par ailleurs responsable de la lutte sans frappe, ont assuré au moins 80% des galas. Sitor Ndour et Malick Ngom sont de vrais maîtres dans le domaine.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

C’est à un très bon duel qu’on devrait assister dimanche 26 juin 2022, à l’Arène nationale, entre Coly Faye 2 (Thiaroye-sur-mer) et Ada Fass...

A la une

Face à Bombardier, Samedi 1er janvier 2022, Balla Gaye 2 n’a pas fait que perdre un combat. Il a perdu quatre fois. Peu nombreux...