Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Issaka Issaka et ses échecs répétés face aux Sénégalais : Abdou Badji donne les 3 raisons

Le 1er janvier 2023, à Diffa, suite à la 43e édition du Sabre national, Kadri Abdou alias Issaka Issaka, qui venait de s’imposer pour la 5e fois, venait en même temps de faire tomber le record de 4 titres, jusque-là détenu par Yacouba A. Kantou de Maradi. Suffisant pour se convaincre du talent du Lion de Dosso qui a du mal à tomber dans les compétitions nationales.

Seulement, ce grand champion semble impuissant face aux lutteurs sénégalais. Depuis 2016, en effet, Kadri Abdou a lutté 9 fois contre des Sénégalais, enregistrant 8 défaites et 1 seule victoire. En effet, il a été battu deux fois à Dosso par Mouhamadou Moustapha Sène dit Sélé, en 2016, au Tolac. Le même Sélé va encore le battre en 2018, toujours au Tolac, à Niamey. Entre-temps, en 2017, dans un tournoi organisé au Burkina Faso, il avait été dominé deux fois par Modou Faye alias Ordinateur. Ce dernier a remis ça, récemment à Niamey, lors du Tolac 2023, en le dominant à la fois dans les compétitions par équipe et en individuel. Ce qui fait 7 défaites contre 1 victoire obtenu en 2021, au Tournoi de Dakar, aux dépens de Mouhamadou Bousso dit Boy Faye. Mais celui-ci avait réussi à prendre sa revanche lors de la finale par équipe opposant le Sénégal au Niger (le Niger avait été battu par 4-1 car Ngor Niakh (76 kilos) avait perdu son combat).

Mais alors, quelle explication technique peut-on donner à ces défaites répétées du champion nigérien face aux lutteurs sénégalais ? C’est la question que nous avons posée à l’ancien DTN de lutte du Sénégal et expert international en lutte et sports de combats.

« Pourquoi Issaka échoue devant les lutteurs Sénégalais malgré ses performances au Niger ?      1. Au Niger il est craint par ses adversaires, tout le contraire avec les Sénégalais. 2. Les lutteurs sénégalais sont imprévisibles, donc difficiles à contrer. 3. Les lutteurs nigériens ont une façon de contrôler que les Sénégalais exploitent à merveille. Je n’en dirai pas plus car ils restent des adversaires du Sénégal. Merci beaucoup et excellente journée. »

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un...