Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Lansana Coly, ancien coach national : « J’aurais poursuivi le CNG et son Président si… »

Dans cette deuxième partie d’un long entretien qu’il nous avait accordé, l’ancien coach de l’équipe nationale masculine de lutte olympique revient sur pour éclairer certains points.

« Je ne combats pas le CNG »

« Je salue la dernière sortie du Président du CNG et suis content qu’il m’ait considéré comme son frère. Je ne combats pas le CNG. Je dis juste ce que je pense. Quand je verrai demain quelque chose qui ne marche pas, je n’hésiterai pas encore à dénoncer. »

« J’étais absent même un mois avant que n’arrive la présente équipe »

« Ils ont dit que je ne suis pas revenu au CNG depuis que la nouvelle équipe est là. Ils se sont trompés. J’étais malade. J’étais absent même un mois avant que n’arrive la présente équipe. Je ne cherchais pas à revenir. Je ne parlais pas pour moi, mais plutôt pour la bonne marche de la discipline. »

« Je n’en veux pas au CNG ou à son Président »

« Je n’en veux pas au CNG ou à son Président. Mais ils ont dit qu’Evelyne et moi avons triché sur un lutteur qui était arrivé malade aux Jeux africains. J’ai beaucoup fait pour la lutte au Sénégal. Personne n’a encore les résultats que j’ai eus. C’est très grave de parler de tricherie. C’est très grave pour ma propre personne ainsi que pour l’ancien DTN Abdou Badji qui, selon eux, nous avait laissé faire. »

« Je veux être édifié sur cette affaire de tricherie »

« Pourtant, le Président du CNG n’était pas là quand il y avait cette affaire. Alors, si je n’avais pas de respect pour les Sénégalais, je l’aurais poursuivi afin qu’il me dise qui lui a raconté ces histoires. C’est un manque de respect par rapport à l’ancienne équipe. Très sincèrement, je veux être édifié sur cette affaire. Je peux tout pardonner, sauf cette bourde. »

« Le CNG ne doit pas sélectionner à la place des entraineurs »

« Enfin, je n’ai jamais dit qu’on ne doit pas intégrer les lutteurs traditionnels. C’est ne pas connaitre la lutte. J’ai eu à sélectionner beaucoup de lutteurs comme Yékini, Laye Ndiombor, Mala Ndiaye… Ce que j’ai dit, en revanche, c’est que le CNG ne doit pas sélectionner à la place des entraineurs. C’est ce que j’ai décrié. Je n’ai que des amis au CNG. Je ne me suis jamais tu et je ne me tairai jamais. Ziguinchor a 90% des lutteurs qui pratiquent la lutte olympique. »

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...