Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Les Superviseurs de la lutte simple suspendus provisoirement

Les Superviseurs de la lutte sans frappe, qui n’étaient pas présents à l’audition de ce mercredi 24 novembre 2021, sont suspendus « jusqu’à comparution ».

Comme nous l’annoncions déjà, les Superviseurs de la lutte sans frappe, qui étaient présents à la réunion de samedi 20 novembre 2021, à Adrien Senghor, étaient convoqués par la Commission Règlement et Discipline, pour auditions. Mais, ils ne se sont pas présentés, nous renseigne-t-on. Et pour cause, « ils avaient évoqué le jour ouvrable de mercredi pour demander que l’audition soit reprogrammée ». Mais devant le refus de l’instance dirigeante de la lutte, ces Superviseurs ont préféré ne pas déférer à ladite convocation. « Maintenant qu’ils ont pris sur eux de ne pas déférer, ils sont suspendus jusqu’à comparution ».

Alors, il appartient donc au CNG de fixer un autre jour qui lui convient pour le face-à-face avec la « Police ». Et, selon nos informations, ils ne sont tenus par aucune obligation. C’est dire que le CNG peut rester plusieurs semaines ou mois avant de les convoquer de nouveau. Et, malheureusement, ils n’officieront pas durant tout ce temps.

Trois promoteurs entendus

Si les Superviseurs ont choisi de ne pas se présenter, les trois promoteurs qui étaient convoqués, eux, ont fait le déplacement au CNG. Il s’agit d’Ablaye Diop de Soum Productions, de Mamecor de Gorgorlou Productions et de Mbingane Sagne de Djilass. Devant les membres de la Commission, ces trois ont dit n’avoir été intéressés que par le développement de la lutte sans frappe, « tout en reconnaissant qu’il y avait anguille sous roche ». Ils ont expliqué leur bonne foi qui, arguent-ils, les avait poussés à aller chercher les Superviseurs quand ils ont voulu boycotter le gala de Diak’s. Aussi, « ils ont demandé qu’on leur explique bien les textes qu’ils disent ne pas maitriser ».

Certains parmi eux étaient même venus avec leur licence, nous apprend-on, pensant qu’on allait les leur confisquer.

Pour le moment, et sur la base de la bonne foi affichée, aucune mesure n’est prise à leur encontre, nous informe-t-on.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...