Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Luc Nicolaï : « l’Arène nationale ne peut pas contenir Modou Lô vs Ama »

Face à la presse, jeudi 6 janvier 2022, en compagnie de Modou Lô, le promoteur Luc Nicolaï a répondu aux nombreuses questions. Il est largement revenu sur les faits marquants de ce combat royal qui a été reporté plusieurs fois.

« Par a ou par B le face-à-face entre Modou  Lô et Ama Baldé aura lieu et se fera en présence des deux lutteurs. Il faut qu’on se respecte. J’ai leur ai payé des centaines de millions. Ils vont respecter le contrat. »

« Je demande solennellement à l’Etat d’ouvrir le stade Léopold Senghor »

« Personnellement, je sais que l’Arène nationale ne peut pas contenir le combat. Les deux lutteurs le savent aussi. Maintenant, le dernier mot ne me revient pas. Je demande solennellement à l’Etat d’ouvrir le stade Léopold Sédar Senghor. C’est mon souhait. »

« Les billets seront très chers »

« Que les amateurs se préparent ! Les billets seront très chers. Comme je l’ai dit tantôt, j’ai sorti des centaines de millions. Donc, je ne vais pas vendanger ma journée. »

« L’organiser en Gambie, c’est ne pas respecter les Sénégalais »

« Il faut que les gens arrêtent. Si j’organise le combat en Gambie, ce n’est ne pas respecter les Sénégalais. Le combat aura bel et bien lieu au Sénégal. »

« Un gros sponsor va revenir dans l’arène d’ici vendredi »

« Un seul report a été noté pour ce combat. Et c’était à cause de la Covid-19. Les gens disent que je n’ai plus d’argent, qu’un téléthon doit être organisé pour moi (rires). Le CNG m’écoute : je ne dois aucun franc à ces deux lutteurs. Je suis un professionnel. C’est une question stupide que le journaliste m’a posée. Donc, je lui réponds comme il m’a posé la question. Le combat est régularisé depuis six mois. Donc, je suis prêt. C’est Modou Lô et Ama Baldé qui me doivent maintenant de l’argent. Moi, je suis  quitte avec eux. Je sais tout. Il y a des lobbies qui veulent tuer la lutte. Et pour votre info, un gros sponsor va revenir dans l’arène d’ici vendredi. »

« Le pay-per-view tue la lutte »

« Je regrette d’avoir introduit le système pay-per-view dans l’arène. Je ne dis pas que ce n’est pas bon, pour autant. Mais c’est un système qui tue la lutte. Il n’y a plus d’engouement. C’est bon pour les promoteurs, mais pas pour les amateurs ; surtout ceux qui habitent au fond du Sénégal. Avec un bon partenaire en plus d’un bon appui de l’Etat, les promoteurs peuvent ne pas recourir à ce système. »

« Voir comment travailler avec la presse en ligne »

« Je vais rencontrer la presse en ligne. Pour ce combat, dans la mesure du possible, nous allons voir comment travailler avec vous. »

« Fonds force Covid-19 : je n’ai rien reçu »

« Il parait que certains promoteurs ont reçu des dédommagements à hauteur de 2 millions, par rapport à la Covid-19. Personnellement, je n’ai pas reçu. Et si je devais recevoir, j’aurais mis cette somme ailleurs car cela ne peut rien m’apporter. Deux millions ce n’est rien face aux centaines de millions que j’ai investis. »

Ndeye Coumba FALL

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...