Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Lutte olympique : Lansana Coly juge l’encadrement technique et trace la voie au CNG

Pendant des années, il était à la tête des équipes nationales de lutte olympique. Mais, à la faveur du réaménagement récemment opéré dans l’encadrement technique, Jules Pascal Senghor a été préféré à Lansana Coly. Ce dernier dit se réjouir des choix et donne des conseils au CNG.

« Je me réjouis de la composition de l’actuel staff technique »

« Comme tout Sénégalais, je me réserve le droit d’évoquer toute question liée à la lutte olympique. C’est ma passion. Et c’est connu. Je me réjouis de la composition de l’actuel staff technique des équipes nationales de lutte, d’autant plus que plusieurs parmi eux sont mes anciens élèves. »

« Lato fait partie de mes premiers élèves »

« D’abord Lato que je connais très bien. Il fait partie de mes premiers élèves. C’est un gosse très discipliné, qui me voue beaucoup de respect et de considération. »

« Je connais les valeurs de Jules et Evelyne »

« Parlant de Jules (Pascal Senghor, coach équipe nationale masculine, ndlr) et Evelyne (Diatta, à la tête de l’équipe nationale féminine, ndlr), tout le monde connait mes relations avec eux. Ils ne font pratiquement rien sans me consulter puisque c’est moi qui les ai formés. Auparavant, c’est moi qui avais à la fois les équipes masculine et féminine. Et Evelyne est devenue ensuite ma collègue en coachant les filles. Jules, c’est moi qui l’ai amené en équipe nationale. Pour les avoir eus dans ma salle, à Ziguinchor, je connais leur valeur. »

« Katy est un grand technicien doublé d’un grand sportif »

« Katy (Diop, adjoint de Jules, ndlr), on se voue un grand respect mutuel. Il est un grand technicien doublé d’un grand sportif. Je le respecte pour son parcours. Il est très posé. Il ne me rencontrait jamais sans me donner des conseils de grand frère très expérimenté. Je sais qu’il a consenti beaucoup de sacrifices pour accepter de venir en équipe nationale. Je l’encourage. »

« Je conseille au CNG de… »

« Je conseille au CNG de multiplier les formations. En lutte olympique, en effet, les règlements et les techniques changent chaque deux ans. Alors, les entraineurs vont avoir besoin d’être recyclés car les entraînements se font en fonction des techniques. »

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un...