Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Lutte sans frappe : pesée et catégorie de poids désapprouvées par des acteurs

Samedi dernier, une réunion d’acteurs de la lutte sans frappe était convoquée à l’arène Adrien Senghor, pour évoquer la question de la pesée ainsi que des trois catégories de poids en lutte sans frappe.

Lors de son gala de 5 millions du dimanche 14 novembre 2021, au stadium Iba Mar Diop, le promoteur Diak’s, qui avait eu l’autorisation du CNG, expérimentait la faisabilité des trois catégories de poids dans un gala de lutte sans frappe. Ce qui n’est pas du goût de certains acteurs de la lutte sans frappe, comme l’est aussi la pesée des lutteurs. Voilà comment des acteurs de la discipline se sont réunis, samedi 20 novembre 2021, à Adrien Senghor, pour dire leur désapprobation sur la question, même si une minorité avait une position toute autre. « Bira ne peut être à la fois président et responsable de la lutte sans frappe. Quand Manga est basent ou pas impliqué dans un gala, celui-ci ne peut être valable. D’ailleurs, Bira Sène, président du CNG, a reconnu son erreur et s’est excusé devant Manga 2. Il ne peut décider à la place de celui qui est responsable de la lutte sans frappe », ont déclaré, presque à l’unanimité, les acteurs présents à la réunion. Une situation que d’aucuns expliquent par le fait que « certains se sont opposés à Manga 2 alors que ce dernier n’était même pas encore élu. Alors, qu’on ne soit pas surpris si on remarque un manque de considération envers lui et/ou envers la lutte sans frappe ».

Pour eux, « l’on ne pout comprendre que la pesée soit effective à Gaal-Gui et à Iba Mar Diop et pas à Adrien Senghor. Aussi, elle fait perdre énormément de temps. De la même manière et avec la même énergie, nous rejetons la pratique des trois catégories dans les galas. Elle est contraire à l’éthique de la lutte simple. Le gala du 14 novembre s’est terminé au-delà de minuit. Il se pose alors un réel problème de sécurité et de mobilité des nombreux amateurs qui avaient effectué le déplacement ».

Mais, quelqu’un comme Ousmane Ndour, de l’ANALS, a eu un avis tout à fait contraire. Selon lui « Manga 2 était bien là quand on introduisait la balance dans l’arène. D’ailleurs, il a une fois lui-même violé les textes en refusant d’arrêter l’entrée des lutteurs, lors de son gala, alors que l’heure indiquée pour ce était dépassée. Ce jour-là, Pr Raymond Diouf, alors responsable de la lutte sans frappe, avait préféré rassembler ses bagages et rentrer. Les textes, on ne les change pas comme on change de chemise. Il faut discuter jusqu’à trouver un accord sur la question. Ce dont je suis convaincu, c’est que c’est une réunion commanditée par Manga 2. Celui-ci, en désaccord total avec le président Bira, est venu trouver du renfort ».

Les superviseurs menacent de démissionner

Alors qu’il avait décidé de ne pas prendre la parole, Diène Diouf, au vu du déroulement de la réunion, s’est vu obligé de parler. Après avoir expliqué bien des choses, répondu aux questions d’un journaliste et marqué son désaccord total avec la manière de faire de Bira et du CNG, il a dit sa disponibilité à remettre tout ce que lui avait donné le CNG, les badges en premier. Mieux, il dit que si une solution n’est pas vite trouvée à ce qu’il considère comme de la pagaille, les superviseurs vont tout simplement quitter l’arène.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...