Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Mamadou Diop Decroix : « la lutte sans frappe, c’est la lutte à l’état pur »

En marge du gala Sargal Alioune Sarr, dimanche 14 Août 2022, au stadium Iba Mar Diop, Les Arènes a tendu le micro au chef de Parti et homme politique Mamadou Diop Decroix. Qui revient sur ses relations avec Dr Alioune Sarr et sa passion pour la lutte.

On ne va pas parler de politique, mais plutôt de lutte. Qu’est-ce qui explique votre présence aujourd’hui dans l’arène, quand on sait qu’on ne vous y voit pas très souvent ?

D’abord parce que je suis un amoureux de la lutte. Je peux aller dans l’arène assister à des combats sans qu’on ne me voie. Je suis un amoureux de la lutte depuis toujours. Ma présence aujourd’hui s’explique par le fait que c’est l’hommage à Alioune Sarr. Alioune Sarr et moi, c’est une histoire de 60 ans. On s’est rencontrés au lycée Van Vo. On avait 11-12 ans. Et, jusqu’à présent, nous sommes in-sé-pa-ra-bles. On est une bande de copains. On se retrouve régulièrement pour dîner, déjeuner et passer la journée. C’est des relations inaltérables.

Alioune Sarr et la lutte, que pouvez-vous nous en dire ?

Aujourd’hui, c’est un jour d’hommage pour quelqu’un qui a tout donné à la lutte et qui a révolutionné ce sport bien de chez nous. Il l’a fait passer de quelque chose de marginal et très méprisé à quelque chose de central aujourd’hui. Il a su, avec les équipes qui l’ont régulièrement accompagné, faire émerger une économie de la lutte. C’est extraordinaire. Il serait bon que, un jour ou l’autre, des gens écrivent sur ça. Que la jeunesse puisse comprendre et percevoir le parcours qui a été fait grâce à la vision, au leadership et aux qualités particulières d’Alioune Sarr

Comment appréciez-vous le spectacle qui s’offre à vous présentement, dans l’enceinte ?

Comme je l’ai dit à Alioune Sarr, j’ai tenu à venir avant même lui pour bien m’asseoir et assister aux combats. Depuis que je suis arrivé, j’ai même filmé. Je vois que c’est ce sport que nous connaissons. On m’a dit que la lutte avec frappe a été introduite par les Colons. Alioune Sarr me disait tout à l’heure qu’il y a une contrée où on organisait la lutte avec frappe et tout. Bref, la lutte sans frappe, c’est la lutte à l’état pur. Je vois toutes les techniques de lutte car j’en ai fait un peu au lycée, avec Alioune Sarr. C’est une après-midi extraordinaire pour moi parce que, comme tu l’as dit au début, ça me sort de la politique, des débats interminables. Ça me requinque quelque part.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...