Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Mamady Ndiaye fait la leçon aux arbitres de Diofior et s’explique

Dans un gala à Diofior, lundi 14 mars 2022, Mamady Ndiaye a croisé Doudou Sané, en ½ finale. Et, après lui avoir saisi la jambe et contraint à se mettre sur ses quatre appuis, il a vu l’arbitre ordonner de reprendre le combat. Mais là, en contradiction totale avec cette décision, le fils de Robert a décidé de ne plus lutter. Mieux, il est allé lever la main de son adversaire pour dire qu’il acceptait la victoire de Doudou Sané. Il s’est alors retourné pour rejoindre son cumukaay. Mais la table technique, qui a un droit de véto sur les juges de l’enceinte, a demandé à l’arbitre de donner la victoire à Mamady, jugeant que Doudou était effectivement tombé. Alors, l’enfant de Fadiouth se retrouve en finale, bat Sidy Touré de Loul Sessène et remporte le gala.

« J’étais prêt à rentrer et laisser la victoire à Doudou Sané. Je ne comprends pas car il s’est mis sur ses 4 appuis, et tout le monde l’a vu. Il y a quelques jours, les mêmes arbitres m’ont fait la même chose à Djilor. Quand j’ai battu Bouki de Ndangane, ils ont demandé de reprendre le combat et j’ai finalement perdu. Je n’ai rien dit. Mais cette fois, je ne pouvais continuer de subir les mêmes injustices », explique le lutteur.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...