Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Meissa Ndiaye sur le face-à-face Modou Lô vs Ama : « Les choses vont changer »

Cette aura fois n’a pas encore été la bonne. Les amateurs qui espéraient voir la tenue du face to face Modou Lô vs Ama Baldé, samedi à l’Arène nationale, devront encore prendre leur mal en patience. Une fois de plus, le choc verbal a avorté. Si le lutteur pikinois était bien à l’Arène nationale, ce ne fut pas le cas pour son adversaire. Le Roc des Parcelles Assainies a vu son cortège attaqué par des gens inconnus. Ainsi, Modou Lô a préféré rebrousser chemin, sur ordre des Forces de l’ordre, pour sa sécurité et celle de ses accompagnants.

« Nous avons cerné le problème »

Le CNG, par la voix de Meissa Ndiaye, 1er vice-président chargé de la lutte avec frappe, précise que pareille chose ne va plus se produire. «  Après le face to face avorté, nous avons discuté avec le promoteur Luc Nicolaï. Il a déploré ce qui s’est passé. Le CNG va prendre les choses en amont jusqu’à la fin du face-à-face, la prochaine fois. Nous avons cerné le problème et je peux vous garantir que la prochaine fois, le face to face va se tenir. Il faut aussi noter les autres face-à-face avortés, le CNG n’était pas présent car le combat n’était pas encore officiel. Les choses vont changer », fait-il savoir.

« Chaque lutteur devra respecter l’itinéraire qu’on lui tracera »

Pour parer à la violence et autres actes d’agression, Meissa Ndiaye se veut clair. En effet, « la prochaine fois, chaque lutteur devra signer un cahier de charges ; que les trois parties devront respecter à la lettre, à savoir le promoteur, Ama Baldé et Modou Lô. La prochaine fois, si le CNG trace un itinéraire, que chacun des deux lutteurs le respecte. Le nombre d’accompagnateurs devra aussi être respecté et on sera intransigeant.  Un travail en amont sera fait ».

Ndèye Coumba FALL

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

C’est à un très bon duel qu’on devrait assister dimanche 26 juin 2022, à l’Arène nationale, entre Coly Faye 2 (Thiaroye-sur-mer) et Ada Fass...