Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Ordinateur, Sélé, Serigne Ndiaye 2, Ablaye Ndiaye, Ngor Niakh… : entre absences, retours, novices et réguliers

La 22e édition du Drapeau du chef de l’Etat, ce sera une animation inédite avec Mbayang Loum et Ndèye Fatou, l’une à côté de l’autre. Ce sera le retour de la compétition open avec tous les lutteurs de 86 kilos et plus. Mais ce sera aussi des absences de taille, des retours, des novices, des habitués de la compétition.

Des absents de taille : Ordinateur, Général Malika, Sélé Mélé…

Ordinateur et Général Malika, respectivement dans les catégories de 100 et 120 kilos, avaient réussi la prouesse de rafler la médaille d’or deux fois de suite, à Mbour (2019) et à Kaolack (2021). Ils ne seront pourtant pas présents à Diourbel.

Comme eux, d’autres grands champions ne noueront pas le nguimb, non plus, à Diourbel : Thiacka Faye, Gandia Fama, Sélé Mélé, Libidor, Moussa Faye (déjà absent à Kaolack), Birame Mbissine, Cheikh Tidiane Niang (lui aussi absent à Kaolack).

Des retours : Serigne Ndiaye 2, Louis Thior 2

Depuis l’édition 2016 à Kaffrine (15-17 juillet) où il était sacré avec l’équipe de Fatick, Serigne Ndiaye 2 n’avait plus participé au Drapeau du chef de l’Etat. Mais, à la faveur de l’arrivée de son mentor Tapha Guèye comme DTR de Dakar, en plus de Katy Diop comme coach, Moussa Diop est revenu pour défendre les couleurs de la capitale. Comme lui, Louis Thior 2 va revenir après une longue absence, toujours dans la sélection de Dakar.

Les novices : Doudou Sané, Ablaye Ndiaye, Pape Marone…

Aussi invraisemblable que cela puisse paraitre, il y a de très grands noms de la lutte sans frappe qui n’ont jamais participé au Drapeau du chef de l’Etat. C’est le cas de Doudou Sané qui va lutter pour Fatick et d’Ablaye Ndiaye (Thiès). Il y a aussi Pape Marone (Matam), Moussa Sarr (Fatick).

Les plus réguliers : Ngor Niakh, Dibocor, Boy Faye, Sossokh…

À côté des lutteurs qui vont découvrir la compétition, il y a ceux qui y participent depuis plusieurs années maintenant. Parmi eux, Ngor Niakh, Radiakhé, Sossokh qui sont tous dans l’équipe de Kaolack. Mais comment oublier le triple champion du Sénégal en titre dans sa catégorie des 86 kilos, Dibocor Sagne de Boyard (région de Thiès) ? L’on n’oublie pas, non plus, Gora Niang alias Tony Jr (Dakar) qui vient depuis longtemps même s’il ne s’est pas encore imposé individuellement, malgré son talent immense.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...