Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Oufana Moussa, Président fédé nigérienne de lutte : « Ce que je sais de la lutte sénégalaise »

Patron de la lutte au Niger, monsieur Oufana Moussa a accepté de s’entretenir avec lesarenestv.com pour revenir sur le Sabre et évoquer la lutte sénégalaise.

Depuis quand êtes-vous président et quels sont vos objectifs à la tête de la fédération nigérienne de lutte ?

Nous avons été élus depuis 2019. Cela fait donc trois ans que nous sommes à la tête de la fédération de lutte traditionnelle du Niger. Nous essayons de voir comment développer la lutte et faire en sorte qu’elle retrouve ses lettres de noblesse. Nous voulons que la lutte du Niger soit la meilleure et que les lutteurs puissent en profiter.

Quelles sont vos impressions après la 42e édition du Championnat national doté du Sabre, qui a récemment eu lieu, dans la capitale, du 24 décembre 2021 au 2 janvier 2022 ?

Après la finale de la 42e édition du Championnat qui s’est tenue ici à Niamey, nous nous sommes réjouis de l’organisation de l’évènement. Evènement rehaussé, comme vous le savez bien, par la présence du chef de l’Etat, du Président de l’Assemblée nationale, du Premier ministre. Toutes les hautes autorités du pays ont eu à assister à cette finale. Nous sommes très contents. C’est un évènement salutaire pour toute la population du Niger, même pour celle des pays voisins. Chez vous (au Sénégal), j’ai reçu beaucoup de messages de félicitations pour cet évènement merveilleux.

Que savez-vous de la lutte sénégalaise et de ses lutteurs ? En connaissez-vous quelques uns ?

Je ne maitrise pas trop la lutte sénégalaise. Mais, j’ai connu quelques noms avant même d’être à la tête de la Fenilutte (Fédération nigérienne de lutte). Et je les suivais chaque fois qu’ils venaient lutter ici, au Niger. Mais, en réalité, je ne connais pas trop les lutteurs et la lutte sénégalaise.

Il se dit qu’une délégation sénégalaise composée, entre autres, du CNG et de quelques promoteurs, doit séjourner chez vous pour partager son expérience dans bien des domaines. Que pouvez-vous nous en dire ?

Je ne suis pas au courant de cette invitation. Et je n’ai eu aucun écho par rapport à cette invitation.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...