Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Performances répétées : les lutteurs de Dakar flambent après le DCE à Diourbel

Après avoir remporté la 22e édition du Drapeau du chef de l’Etat (6-8 mai 2022), les lutteurs de la sélection de Dakar étaient très attendus dans les enceintes. Et ils ont effectivement répondu présents.

2 finales et 1 ¼ de finale au gala de 5 millions

Lors du premier gala de lutte après ce rendez-vous national, le 15 mai 2022, au stadium Iba Mar Diop, l’association des Sages avait mis 5 millions de nos francs. Au niveau des poids légers, Babou Kaling (66 kilos de Dakar) n’avait perdu qu’en finale, devant Ngor Niakh. Au moment où Mbaye Diop, lutteur de la catégorie des 76 kilos de Dakar, s’illustrait dans la catégorie des poids moyens, ne perdant qu’en ¼ de finale sur un total de 64 lutteurs. Chez les poids lourds, Mamadou Seck alias Sen Koumpeu, qui avait été en regroupement de ladite sélection comme sparring-partner de Serigne Ndiaye 2, a été éliminé seulement en finale, devant Général Malika.

Louis Thior et Sen Koumpeu règnent à Adrien Senghor

À Adrien Senghor, le dimanche 22 mai 2022, le même Mamadou Seck avait été battu par un autre pensionnaire de Fass-Ndakaru et de l’équipe de Dakar, en l’occurrence Modou Pouye alias Louis Thior 2. Et ce dernier va d’ailleurs remporter ce gala en sortant, en finale, Babacar Tine.

Aussi, le dimanche suivant, 29 mai, les deux lutteurs se sont croisés en ¼ de finale. Alors, Louis Thior 2 a préféré lever la main de son coéquipier en guise de victoire. Et Mamadou Seck ira jusqu’en finale où il perdra devant Bouki de Ndangane.

C’est dire que les lutteurs de Dakar, comme s’ils avaient tiré profit de leur long regroupement d’avant Drapeau du chef de l’Etat, rivalisent d’ardeur, excellent dans les enceintes et multiplient les performances.

Abou NDOUR   

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...