Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Serigne Ndiaye 2 domine Doudou Sané : le CNG viole ses propres règles

Le gala de 5 millions du CNG a vécu, dimanche 13 mars 2022. En quantité comme en qualité, il y avait du monde, dans les tribunes comme dans l’enceinte. Parmi les stars du moment, en lutte sans frappe, toutes étaient présentes ou presque, hormis Franc, Ibou Ndiaye ou Sélé Mélé.

Général Malika, qui a sorti Mamadou Pouye et Libidor, a perdu, en 1/8 de finale, devant Ordinateur. Ce dernier, après avoir battu Yankaw en ¼ de finale, perdra, à son tour, en ½ finale, devant Doudou Sané. Celui-ci, après avoir battu de grands adversaires tels Boy Faye et Bouki de Ndangane, entre autres, sera éliminé, en finale, par Moussa Diop alias Serigne Ndiaye 2 de l’écurie Fass-Ndakaru.

Dans les catégories inférieures, Aliou Konaté et Gora Niang se sont imposés, respectivement au niveau des légers et des poids moyens.

166 lutteurs et non 128 : le CNG se torpille lui-même

Avec l’instauration des trois catégories de poids, le CNG avait fixé le nombre maximum des inscrits comme suit : 32 légers, 64 moyens et 32 lourds. Cela permettait, au total dans un gala, de se retrouver avec, au maximum, 128 lutteurs, exactement comme ce serait le cas dans une compétition à deux catégories de poids avec 64 lutteurs dans chaque catégorie.

Seulement, dimanche, l’on a enregistré 52 légers, 69 moyens et 45 lutteurs dans la catégorie des lourds. Ce qui fait, au total, 166 lutteurs en lieu et place des 128 réglementaires. L’on s’est retrouvé, donc, avec 38 lutteurs de plus. Quand c’est le CNG lui-même qui viole ses règles…

Il est vrai que de grandes stars de la lutte se sont payé le luxe de se présenter bien après l’heure convenue. Et ceci explique en partie cela. Mais ce n’est pas une raison pour ouvrir une brèche qui ne fait que compliquer davantage les choses.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...