Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Soirée Sargal à Sorano : Matar Bâ réitère sa culpabilité devant Dr Alioune Sarr

La soirée Sargal, initiée par la Fondation Sénégal reconnaissant, dont Serigne Mbacké Ndiaye est le Président, a bien eu lieu samedi, à Sorano. Le ministre des Sports, dans sa prise de parole, est revenu sur les dernières années d’Alioune Sarr à la tête du CNG. Et c’était pour reconnaitre sa part de responsabilité dans ce qui est arrivé à Alioune Sarr. « Je demande pardon et je demanderai toujours pardon à Alioune Sarr. Je suis responsable de tout ce qu’il a vécu comme Président du CNG pendant les dernières années de son magistère. Quand je suis arrivé au ministère en 2014, en effet, il avait déjà pris la décision de partir. C’est moi qui lui ai dit qu’il n’avait pas le droit de me tourner le dos. Sa famille s’y est mise et il a été contraint de rester encore quelques années. Donc, je suis responsable de ce qu’il a vécu et entendu, notamment venant de tous ceux qui voulaient qu’il s’en aille. C’est après que nous avons trouvé la bonne formule pour qu’il parte. Encore une fois, je lui présente mes excuses », a dit Matar Bâ dans son discours qui a quelque peu duré. Mais qui a montré un ministre beaucoup plus mature dans sa prise de parole et plus à l’aise face au public.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...