Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Sokh et Franc remplissent l’Arène nationale : les jeunes prennent le pouvoir

Presque tous sont unanimes pour dire que l’Arène nationale n’a jamais affiché le plein comme ça a été le cas ce dimanche 19 juin 2022, à l’occasion du combat Franc vs Sokh. Les deux adversaires ont joué leur partition, les relais comme les sites internet également. Mais le mérite revient à la structure Jambars Production qui, pour son baptême du feu, a réussi cette prouesse invraisemblable. Chapeau bas !

L’autre enseignement qu’on peut en tirer est que les jeunes espoirs s’installent de plus en plus dans l’arène. Et méritent de recevoir des salaires faramineux comme les lutteurs dits VIP. Dont la plupart ne mobilisent presque rien.

Les 3 arbitres internationaux dans l’enceinte

Rassembler tout ce que le Sénégal compte comme arbitres internationaux dans un gala de lutte, dans une même enceinte est assez rare pour être cité. Sitor Ndour, Wenceslas Ndione et Malick Ngom étaient le trio d’arbitres du gala de ce dimanche 19 juin 2022.

Sokh occupe l’aire de jeu, Babacar Diop et Cie se fâchent…

Le deuxième combat de la soirée a mis du temps à être sifflé. Simplement parce que les accompagnants de Sokh avaient envahi l’enceinte avec leurs bagages mystiques. Et l’on ne pouvait siffler le combat. Suffisant pour que Babacar Diop et ses collègues se mettent hors d’eux.

…Franc paie les pots cassés

Retenant bien la leçon, les arbitres ont tenu à ce que Franc, qui venait d’arriver, soit retenu à la porte de l’enceinte jusqu’à ce que le combat qui était à l’intérieur soit terminé. Ce qui fut fait.

Sokh vs Franc sifflé à 21h09

Comme c’est souvent le cas, les acteurs du combat-leader ont mis beaucoup trop de temps pour leur préparation mystique. Trente à quarante minutes ont dû être écoulées avant que le combat ne démarre à seulement 21h09mn.

Tout Pikine derrière Sokh

De Bourkhane Wade à De Gaulle en passant par Cheikh Ndiaye, Mbaye Diallo, Abdou Bakhoum, Aliou Bâ, Jules Baldé, tous étaient là derrière Sokh pour le pousser à la victoire. Même Eumeu Sène et Boy Niang ont effectué le déplacement. Hélas !

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...