Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Tolac 2023 à Niamey : quels lutteurs et quelle préparation pour le Sénégal ?

Comme déjà annoncé ici, la tenue du Tolac 2023 à Niamey est confirmée, du 17 au 19 mars. Comme toujours, le Niger, porté certainement par son quintuple Sabre d’or, le Lion de Dosso Issaka Issaka, sera l’un des plus sérieux prétendants au titre, chez lui qui plus est. Et, comme toujours également, le Sénégal sera l’équipe à battre dans ce tournoi de la Sous-région, bien que des équipes comme le Nigeria, voire le Togo ou la Gambie, soient plus que des figurants.

Dès lors, le Sénégal ne va certainement pas tarder à dérouler un programme en vue de ce rendez-vous des pays de la CEDEAO. Voilà comment, un ou des VSD, qui sont un moyen de voir d’autres lutteurs à l’œuvre, devrait (devraient) être retenu (s). Et ce devrait être à l’Arène nationale comme ce fut le cas lors de la dernière préparation.

Le Drapeau du chef de l’Etat comme base, le cas Serigne Ndiaye 2

Pour composer le cinq majeur de l’équipe nationale de lutte sans frappe, l’on pourrait considérer la dernière édition du Drapeau du chef de l’Etat comme base de données fiable. Ainsi, Adama Thior (66 kilos), Ngor Niakh (76 kilos) et Lamine Diop dit Radiakhé (100 kilos) de Kaolack, Mouhamed Ndiaye dit Bandit 40 ans (86 kilos) de Fatick et Serigne Ndiaye 2 de Dakar (+ de 100 kilos), médaillés d’or de leurs catégories respectives, pourraient être du groupe de performance.

Seulement, il pourrait se poser un sérieux problème avec Serigne Ndiaye 2. D’abord parce qu’il n’a pas repris la compétition depuis l’ouverture de la saison, ensuite parce qu’il fait sûrement plus de 120 kilos (ce n’est pas évident que son staff cautionne qu’il diminue de poids) et enfin parce qu’il prépare un combat très important dans sa carrière, en lutte avec frappe, contre Eumeu Sène Jr. Le dernier mot revient donc aux staffs, aussi bien à l’écurie Fass-Ndakaru qu’au niveau de l’équipe nationale.

Mais, le Sénégal peut avoir des problèmes dans toutes les catégories, sauf dans celle des 120 kilos. En effet, Ordinateur, Ngagne Sène, Ndiol Géant, Toubacouta, Ibou Ndiaye, Doudou Sané… pourraient valablement faire l’affaire.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

C’est à un très bon duel qu’on devrait assister dimanche 26 juin 2022, à l’Arène nationale, entre Coly Faye 2 (Thiaroye-sur-mer) et Ada Fass...