Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Tony Jr déclasse, illumine Gaal-gui et s’impose devant Ngagne Sène

Jusqu’ici, Gora Niang alias Tony Jr était connu pour tirer dans la catégorie des poids moyens. Pour preuve, lors de la dernière édition du Drapeau du chef de l’Etat, à Diourbel, il a compéti dans la catégorie des 86 kilos. Il a d’ailleurs été éliminé par Mouhamed Ndiaye dit bandit 40 ans, dans la compétition individuelle. Mais il s’était rebiffé et avait pris sa revanche en finale par équipe, contre Fatick.

Dimanche 12 février 2023, au terrain Gaal-gui, nombreux sont les amateurs qui le voyaient compétir dans la catégorie qu’on lui connaissait. Que non. Tony Jr s’est bien inscrit parmi les 28 lutteurs dits poids lourds. En demi-finale, il s’est illustré de la plus belle des manières en éliminant le teigneux Mamdou Ciss dit Moumeu d’une prise venue d’ailleurs. En finale, face au redoutable Ngagne Sène, il a bien débuté le combat, a fait dérouler sa stratégie jusqu’à ceinturer Ngagne Sène avant de le catapulter à terre. Génial !

Sur les 2.500.000 proposés par le patron de Barry Production, les lourds devaient se partager 1.250.000. Alors, Tony est rentré avec 625.000 FCFA, contre 437.500 FCFA pour Ngagne et 62.500 pour les demi-finalistes.

Au niveau des poids moyens, 64 au départ, c’est Ongué Ndiaye (375.000), ancien champion du Sénégal, qui a battu Sadioucka Diouf (262.500) en finale.

Concernant les poids légers, Ablaye Sarr (250.000) s’est imposé devant Samba Diouf (175.000), parmi les 32 lutteurs en lice.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez également aimer

A la une

L’organisateur des combats MMA à Lyon, Eric Favre, vient d’expliquer l’absence des lutteurs comme Tapha Tine en France par le fait qu’on leur a...

A la une

Boy Niang est arrivé à l’Arène nationale avec un retard de 23 minutes, soit une sanction de 230.000. Le Pikinois a aussi eu un...

A la une

Officieusement leader de la grande écurie Lansar, Siteu a réussi à faire oublier de grands noms tels Feugueleu, Ness, Tidiane Faye. Et le poulain...

A la une

Fils de Double Less et jeune frère de Balla Gaye 2, Sa Thiès est auteur d’un parcours, en treize ans, qui est celui d’un...