Connect with us

Hi, what are you looking for?

A la une

Un gala de 10 millions à Iba Mar Diop, l’autre révolution de Diak’s

Le promoteur Diak’s va rentrer un peu plus dans l’histoire de la lutte simple en organisant, le 2 janvier 2022, un gala de dix millions.

Diak’s est le premier promoteur à avoir misé 6 millions au stadium Iba Mar Diop. C’était le 4 avril 2018. A l’occasion, Franc avait battu, en finale, Cheikh Tidiane Niang et gagné 2.880.000 contre 1.440.000 FCFA pour sa dernière victime. Au niveau des poids légers, Siaka Fall avait pris le meilleur sur Ngor Niakh, rentrant avec 720.000 contre 360.000 FCFA.

Aussi, l’histoire retiendra que le même Diak’s est le premier promoteur à avoir atteint une mise de 10 millions (Luc Nicolaï avait misé au total 10 millions, c’est-à-dire une mise de 9 millions et des frais d’organisation correspondant à 900.000, contrairement à Diak’s qui avait misé 10 millions en sus des frais d’un million). À l’Arène nationale, ce 29 décembre 2019-là encore, comme ce fut le cas à Iba Mar, 128 lutteurs avaient effectué le déplacement (64 lourds et autant de légers). Et comme à Iba Mar, également, Franc avait battu Cheikh Tidiane Niang en finale et remporté 4 millions, contre 1.600.000 FCFA pour ce dernier. Dans la catégorie des poids légers, l’international Ngor Niakh s’était illustré aux dépens de Latyr Diagne (1.000.000 contre 400.000 FCFA).

2 janviers 2022, une autre première à Iba Mar Diop

Diak’s, qui n’en finit plus d’innover, revient avec une mise de dix millions, au stadium Iba Mar Diop, le 2 janvier 2022. C’est une autre grande première car, sur les lieux, jamais mise n’a été aussi élevée.

Le monde de la lutte simple va donc vers un grand évènement, en début d’année, avec une animation toujours assurée par Mbayang Loum et Momo Ngom. Et il n’y a pas de doute que tous les VIP de la lutte sans frappe vont s’y retrouver pour tenter de rentrer avec le jackpot.

Abou NDOUR

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

A la une

Après sa victoire par disqualification, Bombardier vient de battre Balla une deuxième fois, après recours. Le juge central du combat, Sitor Ndour, avait donné...

A la une

Les déceptions se suivent pour la sélection régionale de Diourbel. Après avoir perdu deux éléments de valeur que sont Gandia Fama et Radiakhé, voilà...

A la une

Coach français de Bombardier, Luc Estienne revient sur la préparation de son poulain et ses attentes dans ce combat contre Balla Gaye 2, le...

A la une

C’est à croire qu’aucun détail n’a été laissé au hasard dans la préparation de la sélection de Dakar. En plus d’avoir passé plus de...